“Grands Reportages” : « Épouse-moi ! », samedi 28 novembre sur TF1

Mis en ligne par jeudi 26 novembre 2020 679
“Grands Reportages” : « Épouse-moi ! », samedi 28 novembre sur TF1

Pour tout le monde, il est difficile de parler d’amour. Ceux que nous avons suivis ont décidé de demander la main de la personne qu’ils aiment sur une plage des Caraïbes, en carrosse, en parachute ou lors d’une flashmob… c’est à dire de façon très spectaculaire. Est-ce pour masquer leur timidité ? Ou pour faire une déclaration à la hauteur de leurs sentiments ? En tout cas, dans ces 4 histoires tous ont décidé de faire les choses en grand.

Benjamin et Audrey ont 20 ans et s’aiment depuis un an. Ce week-end, ils vont sauter en parachute pour la première fois… Benjamin a prévu d’étendre au sol une bâche demandant « Audrey veux-tu m’épouser ? », en espérant que cette dernière pourra lire son texte quand elle sera dans les airs. Ensuite, « parce qu’elle mérite quelque chose d’impressionnant et qu’elle ne s’y attend pas du tout », Benjamin a demandé à un pilote d’avion de passer dans le ciel avec une banderole « Audrey, elle a dit oui ? ». Mais tout va se jouer en quelques minutes…et si Audrey disait non…l’avion devrait faire demi-tour, avec sa banderolle…

Vincent et Justine s’aiment depuis 5 ans. Il est belge, elle est française, mais c’est en Guadeloupe qu’il a décidé de sortir le grand jeu. Avant le départ, Vincent va demander la main de Justine à ses beaux-parents « des gens adorables à qui j’espère donner envie de dire oui avant que Justine ne le fasse », et récupérer la bague de fiançailles à Anvers « un saphir car le bleu c’est une couleur qui plait à Justine, et c’est une couleur noble qui rappelle la France ». En Guadeloupe, il n’aura plus que quelques détails à régler avec Aurore, qui l’aide dans l’ombre, depuis le début.

Parce que les demandes en mariage sont des moments très forts, certains veulent en organiser, et vivre ces émotions le plus souvent possible. C’est le cas de Nicolas un professionnel, et de François, un amateur.

Nicolas a créé 30 scenarios de demandes en mariage incroyables, clef en main. Il a un client suédois, Edwin, qui veut demander la main de Sandra de manière romantique. « Il sait qu’il joue un moment important donc il est un peu stressé mais je le rassure. Si sa dulcinée, pleure, je vais être content parce que mon métier c’est de faire pleurer les femmes, ouais mais de bonheur hein ». C’est dans le vrai carrosse de Cendrillon que va avoir lieu la déclaration. Nicolas sera aidé par Philippe, le cocher, et Anne-Lise, la chanteuse.

François, lui, est ingénieur dans l’aéronautique et il a un hobby : organiser des flashmobs, cette étrange pratique où des gens se mettent à danser tous ensemble dans la rue à la grande surprise des passants. François a été contacté par un canadien, Franklin, qui veut demander son amie Isabelle en mariage lors d’un flashmob à Paris. François vit à Toulouse, il va donc devoir monter à Paris pour trouver le lieu idéal pour son événement... « Lorsque le client va arriver, il va avoir une table qui va lui être réservée. À un moment donné il va s’absenter, prétendant aller aux toilettes, et la musique de la flashmob va démarrer. Là les danseurs arrivent, et il va devoir faire sa demande en mariage. Ils éclatent de joie. Le public tout autour qui sera averti, j’espère en fera de même, ils éclatent de joie, embrassade, et l’événement est terminé ».

Dernière modification le jeudi, 26 novembre 2020 18:13