“Reportages découverte” : « Les rois des économies », samedi 6 mars sur TF1

Mis en ligne par jeudi 4 mars 2021 2258
“Reportages découverte” : « Les rois des économies », samedi 6 mars sur TF1

En France, 8 foyers sur 10 disent avoir du mal à boucler les fins de mois et c’est encore plus vrai depuis la crise sanitaire… Mais certains ne se laissent pas décourager pour autant. Ils usent d’astuces et d’ingéniosité pour mener à bien leurs projets, aussi fous soient-ils.

Licenciée juste après avoir acheté une vieille longère, Alexandra n’a que 20 000 euros pour faire tous les travaux alors que les devis des professionnels du bâtiment s’élèvent à 150 000 euros. Pour y arriver seule, elle est devenue une « pro » de la récup… « J’ai pas du tout anticipé de ne pas pouvoir faire de crédit car on me promettait un CDI. Ça a été un gros coup de massue, mais je ne me laisse pas abattre. En fait, ça me donne encore plus la rage d’avancer ». Mais forcément, entreprendre des travaux d’une telle envergure seule va lui réserver bien des surprises.

Mario et Maïa sont étudiants. Leur truc à eux c’est les vacances gratos. Ils vont expérimenter un voyage sans argent de Rennes aux Pyrénées… Pour se déplacer, manger et dormir gratuitement ils misent sur la solidarité des français et sur leur bagou… « A la limite pour le stop et l’hébergement je ne me fais pas de souci mais trouver de la nourriture tous les jours ça me fait vraiment peur… c’est jamais marrant d’avoir faim ! » … Ils ne vont pas être déçus.

Avec son petit salaire, Laurie, maman solo, n’a jamais emmené ses trois enfants en vacances. Impossible pour elle de mettre de l’argent de côté. Alors, elle va faire appel à une professionnelle des bons plans et de l’épargne qui, après analyse de son budget, va lui fixer un objectif ambitieux : économiser 700 euros en 6 mois pour offrir à ses enfants un premier week-end en famille : « Les fins de mois, je les subis et je suis même à 0, c’est très anxiogène. Il y a des mois où je suis dans le rouge. Je n’ai pas de budget de secours ni de vacances, rien… ». Mais la coach va aussi lui donner des conseils pour faire des économies… et les résultats vont être à la hauteur de ses espérances.

Pour Victor, se serrer la ceinture c’est au contraire un vrai choix. Il est « frugaliste », c’est à dire qu’il vit largement en dessous de ses moyens. Victor place tous les mois 70% de son salaire. Son objectif est clair : devenir rentier et ainsi prendre sa retraite dans l’année, à 32 ans. Pour ça, depuis huit années, toutes ses dépenses quotidiennes sont calculées sur un tableau Excel. Même sa garde-robe est réduite au strict minimum : 60 pièces, sous-vêtements compris : « Il y a quelque chose de vraiment addictif quand on épargne. A la fin du mois on est content de voir ce qu’on a fait… on a contrôlé ses pulsions et on voit l’argent sur son
compte ».

Minimalistes, as du système D, reine du bricolage… Tous sont la preuve qu’avec de l’huile de coude et beaucoup d’enthousiasme, on peut réaliser ses rêves sans se ruiner.

vignette primes a venir
vignette week end tv