mercredi 17 octobre 2018

“C'est pas sorcier” dans les coulisses de la Patrouille de France samedi 22 juin sur France 3

Mis en ligne par dimanche 9 juin 2013 3533
“C'est pas sorcier” dans les coulisses de la Patrouille de France samedi 22 juin sur France 3

Tout juste cent ans après le 1er looping effectué par Louis Blériot avec un avion à hélice, Fred et Jamy nous emmènent à la rencontre de l’équipe de voltige de l’armée de l’air dans le magazine “C'est pas sorcier” diffusé samedi 22 juin à 10:50 sur France 3.

La voltige est un sport de compétition qui consiste à enchaîner des figures qui sont des combinaisons de trajectoires et de rotations.

En tout, plus de 3000 figures sont codifiées. Les pilotes doivent évoluer dans un box. Un cube de ciel d’un kilomètre de largeur, profondeur et hauteur dont les limites sont matérialisées par des bâches blanches au sol. Le pilote doit évoluer dans ce volume, sans en dépasser les limites sous peine d’être pénalisé par les membres du jury.

Le programme des compétitions de voltige se rapproche assez de celui du patinage artistique. Des vols de trois à quatre minutes avec un programme imposé ainsi qu'un vol libre au cours duquel le pilote réalise une combinaison de figures de son choix, en "free style".

Les voltigeurs sont des sportifs de haut niveau dont les organismes sont mis à rude épreuve. En vol, ils doivent compenser les effets des accélérations qu'ils subissent et qui peuvent atteindre 10 G. Leur poids est alors multiplié par 10 ! Et dix minutes de vol à leur niveau, équivaut à courir 3000 mètres en sprint.

Fred embarque ensuite à bord d’un alphajet de la patrouille de France, qui fête cette année ses 60 ans.

Nous suivrons les huit pilotes de la patrouille lors de la « musique ». Dans une salle, ils mentalisent tous les mouvements qu'ils auront à répéter en vol. C'est Raphaël le leader qui fait office de chef d'orchestre, les autres suivent sa voix. En l’air, les alphajets volent entre deux et trois mètres les uns des autres, à 600 km/h, tout en effectuant des figures.

© 2018 Les coulisses de la télévision