“Envoyé Spécial” : enquête sur les SAV, homo en blanlieue, enfants sacrifiés, jeudi sur France 2

Mis en ligne par mercredi 6 février 2019 946
“Envoyé Spécial” : enquête sur les SAV, homo en blanlieue, enfants sacrifiés, jeudi sur France 2

Jeudi 7 février à 21:00, Elise LUCET présentera sur France 2 un nouveau numéro du magazine “Envoyé Spécial”. Présentation des reportages qui seront diffusés cette semaine au cours de l'émission.

S.A.V., si les clients savaient...

C’est la hantise de tous les consommateurs : la panne. Car tout dysfonctionnement signifie aussi réclamation, que ce soit pour notre électroménager, nos forfaits ou même la réservation de billets d’avion et de train…
Se profilent alors de longues minutes bercées par des musiques d’attente et des menus à choix multiples. Entre les numéros surtaxés, déplacements facturés, changement de pièces non défectueuses, quelles sont les méthodes plus ou moins avouables des services clients pour nous faire débourser toujours plus ?

“Envoyé Spécial” a pénétré les coulisses de ces services après-vente. Grâce aux confidences des « anciens », en jouant les clients mystères ou les employés modèles, “Envoyé Spécial” vous emmène dans ce milieu où le client est loin d’être roi.

Homo en banlieue, le combat de Lyes

En 2018, le nombre d’agressions homophobes a augmenté de 15 %. Une violence qui s’exprime souvent dans les grandes villes, et aussi en banlieue. Dans certaines cités, afficher sa sexualité peut s'avérer risqué, au point que de nombreux homosexuels décident de se cacher. Univers parfois macho, pression des caïds, harcèlement en ligne…

L'homophobie peut se manifester dès l'enfance. Pourtant, la parole se libère peu à peu. Lyes, un jeune homme de Gennevilliers, près de Paris, a décidé de porter au grand jour la voix des homosexuels des quartiers. Distribution de tracts, manifestations, il dérange. “Envoyé Spécial” a suivi le combat de ce lanceur d’alerte, et raconte le quotidien complexe de gays et lesbiennes vivant en banlieue.

Les enfants du sacrifice

Chaque année, Linda Martin se rend dans un cimetière près de Caldwell, petite ville de l'Idaho, nord-ouest des Etats-Unis. Elle y recense les nouvelles tombes : celles des enfants âgés de quelques jours, quelques mois, quelques années à peine. Des enfants morts faute de soin et qui appartiennent tous à une communauté religieuse parmi les plus secrètes du pays : les disciples du Christ.

Ces familles de croyants vivent à l'écart, dans des vallées isolées. Leur particularité ? Elles refusent de soigner leurs enfants quand ils tombent malades : ni docteur, ni médicaments, uniquement les prières comme remède. Et si leurs enfants meurent, ils ne sont pas poursuivis par la justice. Car la loi de l'Etat les protège, au nom de la liberté religieuse.

Pour Linda, ancienne membre de la communauté, c'est un meurtre légal à grande échelle. Mais impossible, jusqu'alors, de changer la loi...

Le sommaire de cette émission peut évoluer en fonction de l’actualité.

Dernière modification le mercredi, 06 février 2019 14:49