“Capital” : Impôts, faut-il plus taxer les riches ? Réponses ce soir sur M6 (vidéo)

Mis en ligne par dimanche 12 mai 2019 1214
“Capital” : Impôts, faut-il plus taxer les riches ? Réponses ce soir sur M6 (vidéo)

Impôts : faut-il plus taxer les riches ? Julien Courbet apportera des réponses au cours d'un nouvel inédit du magazine “Capital” qui sera diffusé sur M6 dimanche 12 mai à 21:00.

Impôts : les riches payent-ils assez pour les pauvres ?

Selon une enquête IPSOS de janvier dernier, 2 Français sur 3 estiment qu’ils donnent plus en taxes et impôts divers à la collectivité que ce qu’ils reçoivent en retour. C’est l’un des principaux enseignements qui ressort du grand débat national en réponse à la crise des gilets jaunes : le ras le bol fiscal s’est transformé en « tolérance fiscale zéro ». Les équipes de Capital ont enquêté sur ce sentiment d’injustice fiscale. Pourquoi certains impôts sont-ils plus difficiles à accepter que d’autres ? A-t-on vraiment fait des cadeaux fiscaux aux plus riches ces dernières années ? Nous avons dressé le portrait de quatre familles de contribuables aux revenus très différents. Certains ont le sentiment d’être les seuls à se serrer la ceinture, d’autres de toujours payer pour les autres… Mais tous ont un point commun : comme beaucoup d’entre nous, ils sont incapables de dire combien ils reversent chaque mois à l’Etat ! Impôts sur le revenu et sur le patrimoine, CSG, taxes locales mais aussi TVA et taxes sur la consommation, les journalistes de Capital ont calculé pour eux à quelle hauteur chacune de nos familles représentatives d’une catégorie de Français contribuent au système fiscal. Ces quatre familles de contribuables, de la plus modeste à la plus riche, sont-elles équitablement traitées par l’Etat ? Quelles seraient les solutions pour une bonne justice fiscale ?

Impôt de Solidarité sur la Fortune : faut-il le rétablir ?

C’est une des revendications phare des gilets jaunes, le retour de l’impôt sur la fortune ! Il est même réclamé par plus de 3 Français sur 4 selon un récent sondage. Question de justice fiscale, car la suppression de l’ISF en 2017 a été perçue comme un cadeau de plus de 3 milliards fait aux riches. Mais qu’en est-il vraiment ? Premier argument pour justifier sa suppression : cet impôt faisait fuir les riches hors de France. Cet exil fiscal est-il fini ? Certaines grosses fortunes reviennent-elles ? Mais surtout, l’autre effet attendu, c’est que tout cet argent restitué aux riches soit réinvesti dans les entreprises pour créer des emplois en France. Est-ce le cas ? Même s’il est trop tôt pour tirer un bilan, quels sont les premiers signes visibles ? Moins taxés, les riches font-ils plus tourner l’économie française ou en ont-ils juste profité pour s’enrichir un peu plus ? Capital a enquêté sur le vrai coût de la fin de l’impôt sur la fortune.

Je suis riche, taxez-moi !

C’est un discours rare et qui détonne dans le paysage français : certains très riches contribuables seraient prêts à redistribuer leur richesse à la collectivité, à l’image de ces millionnaires américains qui, au nom de la santé fiscale de leurs pays, avaient demandés, en 2010, à être plus taxés. Plus proche de nous, en Allemagne, les cinquante plus hauts revenus avaient manifesté leur volonté de contribuer davantage aux recettes publiques. Mais alors qu’en est-il vraiment dans notre pays ? Lorsqu’on veut payer plus d’impôts, comment faire ? Quel est le visage de ces donateurs français ? Faire un don à L’Etat, est-ce si facile ? A combien s’élève leur générosité ? Capital a mené l’enquête auprès de ces grandes fortunes qui chose inédite ont accepté de décrypter leurs avis d’imposition.

Dernière modification le dimanche, 12 mai 2019 09:25