“Capital” : mariages, naissances, anniversaires, enquête sur le business des heureux événements ce soir sur M6 (vidéo)

Mis en ligne par dimanche 16 juin 2019 824
“Capital” : mariages, naissances, anniversaires, enquête sur le business des heureux événements ce soir sur M6 (vidéo)

Ce dimanche 16 juin à 21:00, Julien Courbet vous donne rendez-vous sur M6 pour un nouvel inédit du magazine “Capital” qui va aborder ce soir le thème du business des heureux événements que sont les naissances, les mariages et les anniversaires.

Traiteurs de mariage : le grand jeu, mais à quel prix ?

En 2018, le budget moyen pour une cérémonie de mariage est de 8 666 euros pour 70 invités. Plus de la moitié de ce budget est consacré au traiteur. Il signe le prestige de la noce et doit régaler les papilles des invités. Face aux traiteurs traditionnels, souvent installés dans leur région depuis des décennies, de nouveaux venus arrivent sur ce marché. Avec des pratiques de prix agressifs et des formules tout compris, ils rebattent les cartes. Comment font-ils pour casser les prix ? Face à certaines pratiques douteuses, les mariés ne sont-ils pas, parfois, les dindons de la farce ?

Anniversaires : tout le monde veut sa part du gâteau

Huit Français sur dix organisent une fête pour l'anniversaire de leur enfant. Et depuis quelques années, les parents se livrent à une véritable surenchère pour marquer l'événement : décoration spéciale, gâteaux personnalisés en forme de bateau pirate ou de licorne, activités animées par des comédiens professionnels, petits cadeaux souvenirs pour les copains… En moyenne, les Français dépensent 150 euros pour cet évènement. Avec plus de onze millions d'enfants qui célèbrent leur anniversaire chaque année, ce nouveau marché voit arriver de plus en plus de professionnels qui veulent leur part du gâteau ! Animateurs qui rivalisent d'idées pour amuser vos bambins, pâtissiers spécialisés dans les gâteaux spectaculaires et même agences événementielles qui vous vendent des formules clés en main dans des Trampolines Park ou des piscines à balles : combien coûtent ces prestations ? Qui sont ces professionnels qui surfent sur ce marché de la fête ?

Anniversaires : tout le monde veut sa part du gâteau

Huit Français sur dix organisent une fête pour l'anniversaire de leur enfant. Et depuis quelques années, les parents se livrent à une véritable surenchère pour marquer l'événement : décoration spéciale, gâteaux personnalisés en forme de bateau pirate ou de licorne, activités animées par des comédiens professionnels, petits cadeaux souvenirs pour les copains… En moyenne, les Français dépensent 150 euros pour cet évènement. Avec plus de onze millions d'enfants qui célèbrent leur anniversaire chaque année, ce nouveau marché voit arriver de plus en plus de professionnels qui veulent leur part du gâteau ! Animateurs qui rivalisent d'idées pour amuser vos bambins, pâtissiers spécialisés dans les gâteaux spectaculaires et même agences événementielles qui vous vendent des formules clés en main dans des Trampolines Park ou des piscines à balles : combien coûtent ces prestations ? Qui sont ces professionnels qui surfent sur ce marché de la fête ?

Très chers bébés : enquête sur le business des naissances

La naissance d'un enfant ne fait pas que le bonheur des parents. Un nouveau-né est aussi une très bonne nouvelle pour les professionnels de la puériculture. Laits premiers âges, tétines, couches : des centaines de fabricants s'attaquent à ce marché de la petite enfance. Leur cible : les parents qui veulent toujours le meilleur pour le petit dernier. Ils dépensent en moyenne 5 000 euros au moment de la naissance. La caisse des allocations familiales chiffre à 350 euros le budget mensuel pour un nouveau-né. Rien que pour les couches, une famille dépense 1 600 euros pendant les trois premières années de leur enfant. Un marché qui attire les industriels, d'autant que notre pays est le champion européen de la natalité avec 800 000 bébés chaque année. Pour séduire ces nouvelles familles, les marques rivalisent d'inventivité et usent de stratagèmes pour pénétrer un lieu que l'on pourrait penser préservé de toute publicité : la maternité. Leur but : créer des habitudes de consommation dès le berceau, en gagnant la confiance des parents afin de vous conserver comme clients dès la sortie de la maternité. Comment ces fabricants s'y prennent-ils pour placer leurs produits dans les maternités ? Sommes-nous conditionnés dès le plus jeune âge dans nos réflexes de consommateurs ? Enquête sur ce baby business.

Dernière modification le dimanche, 16 juin 2019 12:59