“90’ Enquêtes” « Conduites à risque, vitesse et téléphones portables: tous chauffards », mardi 23 février sur TMC

Mis en ligne par dimanche 21 février 2021 468
“90’ Enquêtes” « Conduites à risque, vitesse et téléphones portables: tous chauffards », mardi 23 février sur TMC

Mardi 23 février à 21:05 sur TMC, découvrez avec Tatiana Silva un nouveau numéro du magazine “90' Enquêtes” : « Conduites à risque, vitesse et téléphones portables: tous chauffards ».

Après trois années consécutives de hausse, le nombre de morts sur les routes françaises a légèrement baissé l'année dernière. Mais les chiffres restent alarmants : presque 10 morts par jour !

Alcool, stupéfiants, dépassements dangereux ou téléphones portables sont à l'origine de nombreux carambolages. Mais la vitesse excessive reste la cause principale des accidents mortels. Pour tenter d'enrayer ce décompte tragique, le gouvernement a dégainé une mesure choc : réduire de 90 à 80 km/h de la vitesse autorisée sur les 400 000 km de routes secondaires à double sens sans séparateur central.

Les équipes du magazine ont enquêté au Danemark où les autorités ont fait le chemin inverse. Elles ont relevé la vitesse de 80 à 90 km/h sur de nombreux axes. Mais en engageant 60 000 euros de travaux par kilomètre pour améliorer la sécurité des automobilistes. Cette stratégie est-elle vraiment efficace ?

Avant même sa mise en place en France, la mesure de réduction de la vitesse a déclenché la colère de milliers d'automobilistes et motards qui empruntent quotidiennement ces routes départementales. Mais quels sont leurs arguments ? Pour le savoir, “90' Enquêtes” a suivi le combat de Christelle, membre de la Fédération Française des Motards en Colère. Elle a décidé de frapper fort : avec plus de 700 motards, elle organise une opération coup de poing devant la Préfecture de Dijon. Et le même jour à l'échelle de la France, ce sont plus de 30 000 personnes qui manifestent !

Pourtant, ces départementales sont particulièrement meurtrières : elles concentrent plus de la moitié des accidents mortels. Derrière ces chiffres, des vies brisées, comme celle de Benjamin, fauché à 21 ans par deux chauffards qui lui ont refusé la priorité. Isabelle, la mère de Benjamin, les considère comme des meurtriers. Leur procès se tient dans quelques jours, Isabelle attend ce rendez-vous avec la peur au ventre.

Pour lutter contre ces drames, pompiers et policiers sont en alerte permanente. “90' Enquêtes” a partagé leurs missions quotidiennes pour comprendre l'ampleur de ce fléau national.

En Côte d'Or et dans les Bouches-du-Rhône, deux départements particulièrement accidentogènes, “90' Enquêtes” a suivi les missions périlleuses de Stella, 24 ans, et David 43 ans. Collision entre 2 poids lourds, sortie de route qui finit dans les arbres, tonneaux ou choc frontal contre un tracteur : ces deux pompiers risquent chaque jour leur vie pour sauver celles des victimes d'accident.

A Paris, sur le périphérique, la police est sur le qui-vive 24H/24. Laurent, 25 ans, arpente inlassablement cet axe routier de 35 kilomètres, le plus fréquenté de France : 1,5 millions de véhicules par jour ! Dans son viseur : les chauffards qui mettent en danger les autres automobilistes. Survitesse, conduite sans permis, sous l'emprise de stupéfiants et surtout d'alcool. Car l'analyse des accidents mortels en 2017 montre que la surconsommation d'alcool, qui connaît une légère hausse, est la deuxième cause d'accidents mortels. Pourtant, vous allez voir que les policiers ont bien du mal à faire changer les mentalités... et la tolérance zero n'empêche pas l'augmentation des comportements dangereux !

Dernière modification le dimanche, 21 février 2021 11:38
Publié dans Magazines