C dans l'air lundi 8 juillet 2024 : les invités reçus sur France 5 par Caroline Roux

Mis en ligne par Jean-Marc VERDREL lundi 8 juillet 2024 732
C dans l'air lundi 8 juillet 2024 : les invités reçus sur France 5 par Caroline Roux

Caroline Roux vous donne rendez-vous ce lundi 1er juillet 2024 à 17:40 sur France 5 pour un nouveau numéro de “C dans l'air”. Voici le thème de l'émission et les invités qui seront reçus.

Caroline Roux décryptera en direct l'actualité en compagnie de quatre experts. En fin d'émission, ils répondent aux questions des téléspectateurs.

Les experts invités :

Jérôme Jaffré, politologue, chercheur associé au CEVIPOF.

Soazig Quéméner, rédactrice en chef à La Tribune Dimanche.

Hervé Gattegno, directeur de la rédaction de Radio Classique.

Jérôme Fourquet, directeur département Opinion à l'Institut de sondages IFOP.

Le thème de l'émission :

Législatives : ce coup de théâtre venu de la gauche

C'est un coup de théâtre que personne n'avait vu venir : l'alliance de gauche du Nouveau Front populaire est arrivée en tête des législatives anticipées, avec 182 sièges à l'Assemblé contre 163 pour les macronistes, et 143 pour le RN. Peu de monde aurait misé sur une telle performance le 9 juin dernier, quand la dissolution a été décidée avec, à gauche, une désunion des plus totales aux Européennes.

Savourant hier ce score dès 20h05, Jean-Luc Mélenchon a appelé Macron a nommé un Premier ministre issu du NPF pour appliquer son programme sans « subterfuge, arrangement ou combinaison ». Une prise de position qui divise à gauche alors que la nécessité d'une coalition semble incontournable. C'est aussi le profil de Mélenchon qui pose problème dans un contexte où la France insoumise, avec 75 députés, sort majoritaire du NPF. Clémentine Autain, qui ne siègera pas parmi les Insoumis, appelle à voter pour choisir un candidat à Matignon, et surtout à attendre qu'un « nouveau groupe politique non caporalisé se crée »au sein de l'Assemblée.

Du côté du Rassemblement national, la désillusion est sévère. Donné pourtant vainqueur, le parti n'accède ni à la majorité absolue ni à la majorité relative. L'impréparation de certains candidats semblent avoir plombé la campagne d'entre-deux-tours, comme un front républicain particulièrement efficace face à ce parti qui fait encore peur. Une « alliance du déshonneur », a dénoncé Jordan Bardella qui, s'il n'ira pas à Matignon, voit tout de même son parti revenir plus fort que jamais à l'Assemblée. « Notre victoire n'est que différée » estime Marine Le Pen.

Enfin, du côté des macronistes, l'impression d'avoir sauvé les meubles domine. Avec un score plus élevé que prévu, la coalition du centre continue d'exister. C dans l'air a suivi la soirée électorale de Vincent Thiébaut (Horizons) qui a sauvé son siège en Alsace. Ensemble ressort toutefois affaibli de ces élections, si bien que Gabriel Attal a remis ce matin sa démission. L'Élysée lui a demandé de rester « pour l'instant », et pour la « stabilité » du pays ». Avec une Assemblée divisée en trois blocs sans majorité, le risque de paralysie est, en effet, réel.

Alors, comment expliquer la victoire inattendue du NPF ? Pourquoi le RN subit-il un tel revers ? Quel avenir pour le macronisme ?

Le sujet vous questionne ?

Posez votre question par SMS au 41 555 (du lundi au samedi de 15h30 à 19h00 | 0,05 € / SMS), sur Twitter avec le hashtag #cdanslair.

Dernière modification le lundi, 08 juillet 2024 16:07
mail

L'actualité TV Newsletter
Pour ne rien louper...
Chaque semaine, recevez en avant-première une sélection de programmes qui seront bientôt diffusés à la TV.

vignette primes a venir
vignette week end tv
© 2004-2023 Les coulisses de la télévision - Jean-Marc VERDREL