"C dans l'air" jeudi 11 juillet 2024 : les invités reçus par Maya Lauqué sur France 5

Mis en ligne par Jean-Marc VERDREL jeudi 11 juillet 2024 816
"C dans l'air" jeudi 11 juillet 2024 : les invités reçus par Maya Lauqué sur France 5

Ce jeudi 11 juillet 2024 à partir de 17:40 sur France 5, Maya Lauqué présentera un nouveau numéro de "C dans l'air". Voici les invités qui seront reçus aujourd'hui dans l'émission.

Maya Lauqué décryptera l'actualité en compagnie de quatre experts. En fin d'émission, ils répondent aux questions des téléspectateurs.

Les invités / experts :

Guillaume Daret, chef adjoint du service politique à France Télévisions.

Frédéric Dabi, directeur général Opinion à l'Institut de sondages Ifop.

Mathilde Siraud, journaliste politique au Point.

Blanche Leridon, directrice éditoriale, spécialiste des questions démocratiques et institutionnelles à l'Institut Montaigne.

Le thème de l'émission :

France ingouvernable : comment sortir de l'impasse ?

Les propositions vont bon train. De Xavier Bertrand à Raphaël Glucksmann, en passant par Manuel Valls ou Carole Delga, les candidats s'accumulent pour Matignon sans qu'aucun ne puisse proposer de coalition suffisamment forte pour ne pas être renversée. Arithmétiquement, les choses semblent bloquées : le RN est mis hors course, la droite de Laurent Wauquiez rejette toutes idées d'alliance; les Insoumis veulent appliquer « rien que leur programme », les centristes ne sont pas assez nombreux.

Dans sa lettre aux Français parue hier, Emmanuel Macron dit se « laisser un peu de temps » pour nommer le futur locataire de Matignon. Estimant que « personne ne l'a emporté dans les urnes », il en appelle à des compromis dans « un large rassemblement ». « On ne peut pas jouer avec la France » dénonce le président LR du Sénat Gérard Larcher, qui n'a toujours pas digéré la dissolution. « Un déni de réalité » déplore de son côté l'insoumise Manon Aubry. La gauche souhaite que le président les appelle à gouverner. Mais le NFP se cherche toujours un Premier ministre... « On met trop de temps » s'inquiète l'écologiste Sandrine Rousseau.

La macronie, elle, semble chaque jour se diviser davantage. Le député Sacha Houlié, ancien membre de l'aile gauche du camp présidentiel, a affirmé qu'il ne siégera plus dans le groupe Renaissance. Il explique « travailler » à la constitution d'un autre groupe allant de « la droite sociale à la gauche socialiste ». D'autres, au contraire, penchent pour un rapprochement avec la droite uniquement. Mais plusieurs députés ont annoncé qu’ils feraient alors sécession.

Pendant ce temps, au RN, l'heure est à l'examen de conscience. Gilles Pennelle, l'homme en charge du « plan Matignon » a démissionné en début de semaine, payant son recrutement de «brebis galeuses » qui ont tant fait polémique. Mais les yeux sont déjà rivés sur un « probable retour aux urnes ». Dans cette optique, Jordan Bardella a demandé à ses députés d'être « parfaitement irréprochables ». La « stratégie de la cravate » continue donc, même si Jordan Bardella prend au Parement européen la tête des Patriotes, nouveau groupe d’extrême droite fondé par... Viktor Orbán.

Alors, quelle est la stratégie de Macron? Le camp présidentiel est-il en train de se déliter ? Comment le RN peut-il se relever de sa défaite ?

Le sujet vous questionne ?

Posez votre question par SMS au 41 555 (du lundi au samedi de 15h30 à 19h00 | 0,05 € / SMS), sur Twitter avec le hashtag #cdanslair.

Dernière modification le jeudi, 11 juillet 2024 15:42
mail

L'actualité TV Newsletter
Pour ne rien louper...
Chaque semaine, recevez en avant-première une sélection de programmes qui seront bientôt diffusés à la TV.

vignette primes a venir
vignette week end tv
© 2004-2023 Les coulisses de la télévision - Jean-Marc VERDREL