Fred Testot parle de l'évolution de son personnage dans la 3ème saison de “Sam” sur TF1

Mis en ligne par lundi 28 janvier 2019 620
Fred Testot parle de l'évolution de son personnage dans la 3ème saison de “Sam” sur TF1

Fred Testot reprend les traits de Xavier qui n’est désormais plus le principal du collège dans cette 3ème saison de “Sam” sur TF1. Toujours présent dans l’établissement, il gère une classe expérimentale d’enfants précoces…

Vous revenez pour une troisième saison, qu’est-ce qui vous plaît dans la série ?
Son ton, son univers et ce qu’elle raconte. Les sujets abordés sont modernes et réalistes. Le côté «dramédie» est très intéssant : cela permet au téléspectateur de passer du rire à l’émotion en quelques secondes. J’aime aussi le fait que mon personnage évolue. Il y a tellement de choses à jouer dans une série. S’il y a une quatrième saison, je reviendrai interpréter Xavier avec plaisir !

Que se passe-t-il pour votre personnage dans ces nouveaux épisodes ?
Xavier et Sam se séparent. Et forcément, en devenant célibataire, mon personnage s’empâte. Mais il ne se laisse pas aller complètement ! Xavier va rencontrer quelqu’un et revient au collège avec un nouvel objectif professionnel. Désormais, il n’est plus directeur, mais professeur ! Xavier va s’occuper d’une classe expérimentale d’élèves intellectuellement précoces. Ceux-ci rencontrent des difficultés dans des classes normales car ils ne sont pas en adéquation avec le système scolaire. Ce projet lui tient à cœur, parce que, lui aussi, a été un enfant précoce. Quant à sa relation avec Sam, elle n’est pas tout à fait terminée. Quand Xavier apprend qu’elle a un cancer du sein, il décide de la soutenir…

Cette saison, vous retrouvez Natacha Lindinger et donnez la réplique à de nouveaux comédiens comme Natoo et Issa Doumbia…
Je suis très heureux de tourner, une nouvelle fois, aux côtés de Natacha Lindinger et d’accueillir de nouvelles personnes dans l’équipe ! La youtubeuse Natoo y interprète à merveille le rôle de Samia, l’inspectrice de l’académie à qui Xavier devra rendre des comptes pour la création de sa classe pilote. Mais leur relation ne sera pas seulement professionnelle ! Quant à Issa Doumbia, il campe avec humour et second degré le rôle d’un surveillant qui essaie d’être ferme avec les élèves. Natoo et Issa sont des personnes agréables et très professionnelles. Ils viennent d’univers opposés. Natoo a débuté sur Internet et Issa dans une troupe d’improvisation. Et moi, j’ai commencé ma carrière en faisant des sketchs. Je trouve ce mélange des genres intéressant. Cela prouve que la télévision évolue, qu’elle se modernise.

Une série qui sait se renouveler...

Quel souvenir gardez-vous de ce tournage ?
Un très bon souvenir ! C’est une série qui sait se renouveler, il y a de nombreux rebondissements. Et, en arrivant sur le tournage, on est déjà prêt car on a les textes assez tôt. Je garde plusieurs scènes en mémoire, notamment celles sur le toit du collège avec Natacha. Ce sont des moments émouvants et forts, autant dans le jeu que dans le ressenti.

Votre rôle dans Sam n’a rien à voir avec ceux que vous avez joués au début de votre carrière…
J’aime jouer des rôles différents. Depuis L’Emprise sur TF1, les téléspectateurs ont pu me voir différemment. J’apprécie autant – au cinéma ou ailleurs – jouer monsieur tout le monde qu’interpréter un flic torturé par son passé comme je l’ai fait dans La Mante.

Quels sont vos projets ?
Mon spectacle Presque seul sort bientôt en VOD. De plus, je viens de finir de tourner la série Le temps est assassin, prochainement sur TF1, avec Mathilde Seigner qui interprétait Sam en saison 1. Je suis très heureux de la retrouver. Son personnage, Clothilde, originaire de Corse, a perdu toute sa famille dans un accident de voiture 25 ans plus tôt. Mais lorsqu’elle reçoit une lettre de sa mère, Clothilde est troublée, se demande si elle est vivante et décide d’enquêter… Après cela, j’enchaîne avec le tournage d’un film pour le cinéma et une série pour France 2.

Propos recueillis par Bastien Vaz, TF1

Dernière modification le lundi, 28 janvier 2019 19:22