Laëtitia Milot parle de son rôle dans “Olivia” sur TF1 à partir du 17 octobre

Mis en ligne par mardi 24 septembre 2019 865
Laëtitia Milot parle de son rôle dans “Olivia” sur TF1 à partir du 17 octobre

Laëtitia Milot et son personnage Olivia Alessandri sont de retour pour de nouvelles aventures sur TF1. Dans la série dérivée “Olivia”, l’héroïne de “La vengeance aux yeux clairs” a vieilli de cinq ans et a ouvert un cabinet d’avocats. Désormais, elle se bat pour les causes perdues. A découvrir sur TF1 jeudi 17 octobre à 21:05.

Qu’est devenue Olivia Alessandri depuis «La vengeance aux yeux clairs» ?
Cinq années ont passé depuis les intrigues de La vengeance aux yeux clairs. Olivia est moins centrée sur elle-même. Elle a compris que la vengeance n’était pas une bonne solution. Maintenant, elle veut aider les autres avec son cabinet d’avocats. Elle est prête à tout pour défendre ces hommes et ces femmes pour qui elle est le dernier recours. Pour moi, cette fiction n’est pas un spin-off de La vengeance aux yeux clairs mais plutôt un développement de mon personnage. Que les fans se rassurent, il y a des clins d’œil à la série mère dans Olivia. Le personnage de Lou, la fille d’Olivia, fera son retour.

Pourquoi avoir décidé de camper votre personnage une nouvelle fois ?
La production, TF1 et moi-même, adorons Olivia Alessandri. Nous voulions qu’elle revienne et avons trouvé la meilleure façon de le faire. Elle est désormais plus humaine. Très impliquée dans les affaires qu’elle défend et dotée d’une conscience professionnelle inébranlable, elle ne lâche rien. Comme dans La vengeance aux yeux clairs, elle a parfois recours à des méthodes peu conventionnelles pour arriver à ses fins. Par exemple, il peut lui arriver de se faire passer pour une personne qu’elle n’est pas. Olivia n’est pas une simple avocate. Si j’ai décidé de camper ce personnage une nouvelle fois, c’est parce que la série fait passer des messages.

Quelles sont les intrigues de ce spin-off ?
Olivia défend de vraies causes, des faits réels. S’il y a une affaire différente dans chaque épisode, il y aura également un fil rouge qui tiendra les téléspectateurs en haleine toute la saison. Olivia est harcelée par un mystérieux inconnu. Elle reçoit des messages anonymes. Côté cœur, elle va être poussée dans les bras d’un beau chirurgien. Elle a du mal à oublier son ex-compagnon Alexandre mais se laisse tenter. Cela faisait cinq ans qu’elle n’avait pas eu de relations amoureuses car elle n’avait pas envie d’imposer un nouvel homme dans la vie de sa fille.

Un tournage intense et enrichissant

Quel souvenir gardez-vous du tournage ?
C’était un tournage intense et enrichissant. Nous avons tourné les six épisodes en trois mois. J’ai été heureuse de collaborer avec Philippe Duquesne (Blanchot) et Lola Dubini (Clotilde). Si l’un est très touchant, l’autre apporte un petit grain de folie à la série. Nous formons un formidable trio avec des personnages très différents qui se complètent. Il y a une scène que je garde en mémoire : celle où Blanchot raconte son passé dans l’épisode 4. Si ce personnage a l’air léger en apparence, on découvre qu’il a un lourd passé. Cette scène, très forte, nous dévoile le personnage sous un autre jour.

Quels sont vos projets ?
Il est prévu que je revienne pour les 15 ans de Plus belle la vie sur France 3 avant la fin de l’année 2019. Par ailleurs, j’ai d’autres projets en écriture, à la télévision et au cinéma.

Propos recueillis par Bastien Vaz, TF1