“Jason Bourne” le 13 janvier sur TF1 avec Matt Damon, Tommy Lee Jones & Vincent Cassel

Mis en ligne par lundi 24 décembre 2018 906
“Jason Bourne” le 13 janvier sur TF1 avec Matt Damon, Tommy Lee Jones & Vincent Cassel

Inédit en clair à la télévision, le film “Jason Bourne” avec Matt Damon, Tommy Lee Jones, Alicia Vikander et Vincent Cassel sera diffusé sur TF1 dimanche 13 janvier à 21:00.

Bourne un jour, Bourne toujours… Après « Jason Bourne : l’héritage », où le comédien Jeremy Renner incarnait un espion surentraîné, issu d’un autre programme militaire secret, Universal Pictures a (enfin) obtenu de Matt Damon qu’il reprenne le rôle de Jason Bourne. Car l’histoire de cet agent amnésique traqué par la CIA, sans autres ressources que son instinct, continue de passionner le public. Aux côtés de Matt Damon, de nouveaux personnages incarnés par Tommy Lee Jones, Alicia Vikander et Vincent Cassel. La traque recommence…

L'histoire en quelques lignes...

Réduit à participer à des combats illicites à mains nues pour assurer sa survie, Jason Bourne s’évertue à rester loin des radars de la CIA, quelque part en Grèce. Sa mémoire refait surface par bribes. Il revoit son père à la terrasse d’un café de Beyrouth, juste avant un attentat mortel. Nicky Parsons, ancien agent de liaison en France devenue dissidente, est déterminée à rendre public les dossiers noirs de ses anciens employeurs. Dans un repère secret de hackeurs en Islande, elle parvient à pirater les dix fichiers «Black Ops» classés top secret de la CIA, parmi lesquels Outcome et surtout Treadstone. A la lecture de celui de Bourne, elle découvre certaines révélations qu’elle veut lui transmettre. Elle lui donne rendez-vous sur la place Syntagma d’Athènes, en pleine manifestation. Heather Lee, chargée de la cyber-sécurité à la CIA, les suit à la trace. Robert Dewey, son patron, dépêche un tueur appelé «l’atout» pour les supprimer. Parsons a tout juste le temps de confier à Bourne les fichiers piratés, avant de disparaître. Déterminé à tout faire pour se souvenir de son passé, Jason Bourne va remonter un à un les indices qui le mèneront à la vérité. La mémoire lui revient et une silhouette se précise sur les ruines fumantes des décombres de l’attentat : «l’atout». La chasse à l’homme recommence, de Berlin à Londres, puis Las Vegas. Mais à présent, qui chasse qui ?

Le retour de Matt Damon dans la peau de Jason Bourne

Aux commandes de ce dernier opus, le réalisateur britannique Paul Greengrass («Vol 93», «Capitaine Phillips») est réputé pour son réalisme, à l’heure où d’autres misent sur une débauche d’effets spéciaux. Une patte reconnue, puisqu’il a déjà réalisé le 2e et 3e volet de la trilogie, «La mort dans la Peau» et «La Vengeance dans la peau», le record absolu des recettes mondiales pour la série. Matt Damon (Seul sur Mars, Invictus, Le talentueux M. Ripley), dont La mémoire dans la peau avait boosté la carrière en 2002, était sollicité depuis longtemps pour tourner un nouvel opus de Jason Bourne. Il a uniquement accepté parce que le réalisateur aux commandes était Paul Greengrass, avec lequel il avait déjà collaboré quatre fois (trilogie Jason Bourne et Green Zone). Toutefois redevenir, le super-agent à 46 ans, soit dix ans après le dernier tournage, ne se fait pas sans efforts. Même si l’acteur pratique la boxe depuis longtemps, il a dû suivre un régime drastique avec un coach personnel et un programme de musculation intense. Dans la lignée des précédents volets, les scènes de combat sont toujours aussi impressionnantes et les courses-poursuites encore plus destructrices. Ainsi, celle qui oppose «l’Atout» (Vincent Cassel) à Bourne au volant d’un fourgon blindé en plein Strip de Las Vegas, a nécessité cinquante cascadeurs, cinq semaines de tournage de nuit et détruit cent-soixante-dix voitures.

Comédiens tout terrain

Matt Damon sera courant 2019 à l’affiche de Ford v. Ferrari, qui retrace l’incroyable histoire de Carroll Shelby et Ken Miles (interprété par Christian Bale), missionnés par Henry Ford II pour créer la voiture qui remporterait les 24 heures du Mans, devant Ferrari en 1966. Par ailleurs, avec son comparse de toujours, Ben Affleck, ils viennent d’acquérir avec la Fox, les droits d’adaptation de l’histoire vraie de Jerome Jacobson, agent de sécurité chez Mc Donalds ayant fraudé au Monopoly et gagné 24 millions de dollars. L’insondable Heather est jouée par l’actrice suédoise Alicia Vikander, que l’on retrouve d’ailleurs souvent dans des rôles ambigus (Ex-Machina, Agents très spéciaux – Code UNCLE). Fan absolue de la trilogie Bourne, elle a laissé de côté Assassin’s Creed pour faire partie de l’aventure. Elle sera bientôt à l’affiche du film The Earthquake Bird, l’histoire troublante d’un trio amoureux dans le Tokyo des années 90. Tommy Lee Jones, qui ne partage ici qu’une scène avec Matt Damon, a déjà campé ce genre de rôle dans Le Fugitif, U.S. Marshall et Double Jeu. On le retrouvera prochainement dans la comédie Just Getting Started, sous les traits d’un ex-agent du F.B.I. obligé de chaperonner un ex-avocat véreux (Morgan Freeman). En mai 2019, dans un tout autre registre, il partira pour l’espace dans Ad Astra et donnera pour la première fois la réplique à Brad Pitt. L’Atout, lui, est interprété par le Français Vincent Cassel (Le pacte des loups, Sur mes lèvres) qui était déjà le rival de Matt Damon dans The Ocean’s 13, également dans la ville de Las Vegas. Le comédien incarne actuellement Vidocq dans l’Empereur de Paris de Jean-François Richet, en salles. Puis, aux côtés de Viggo Mortensen, on le retrouvera dans le drame Eastern Promises : Body Cross, de David Cronenberg.