Le film d'animation “Ferdinand” diffusé sur C8 lundi 21 février à 21:15

Mis en ligne par mercredi 2 février 2022 2075
Le film d'animation “Ferdinand” diffusé sur C8 lundi 21 février à 21:15

Inédit en clair à la télévision, C8 diffusera lundi 21 février à 21:15 le film d'animation “Ferdinand” de Carlos Saldanha sorti en salles à la fin de l'année 2017.

Nommé à l’Oscar 2018, ce film d’animation – libre adaptation d’un livre pour enfants signé Munro Leaf - suit les sabots d’un gentil petit taureau qui préfère les fleurs à la poussière des arènes ; un beau plaidoyer pour la cause animale.

L'histoire en quelques lignes...

Dans la campagne espagnole, Ferdinand, un jeune taurillon, prend soin en secret d’une fleur qui a poussé dans l’arène pendant que Valiente, Guapo et Bones, d’autres veaux, s’entrainent et s’affrontent comme le font leurs pères respectifs. L’arrivée du matador met le troupeau en émoi et les adultes rivalisent de force pour être sélectionnés. Raf, le père de Ferdinand, est choisi et part dans l’arène, convaincu qu’il reviendra bientôt mais le lendemain soir, Ferdinand comprend que son père est mort en voyant le camion revenir à vide. Il s’échappe alors, poursuivi par le propriétaire et parvient à monter dans un train de marchandises. Il en sort lors d’un arrêt et tombe dans une rivière escarpée ou il est recueilli par Nina, la fille d’un horticulteur. Celui-ci adopte Ferdinand qui grandit pendant deux ans dans un cadre idyllique, intégré à la famille.

Après deux ans de séjour, l’horticulteur doit renoncer à emmener Ferdinand à la fête annuelle des fleurs car il est devenu un taureau imposant quoique complètement pacifique. Déçu, Ferdinand décide de désobéir et se rend en secret au village, inconscient du fait qu’il effraye les habitants. Une piqûre d’abeille mal placée le fait charger et dévaster la place décorée et Nina ne peut pas empêcher les autorités d’emmener Ferdinand qui est renvoyé par hasard dans son toril natal.

Il y rencontre Lupe, une chèvre envoyée dans son camion pour le calmer après qu’il se soit coincé les cornes par accident. Cette dernière veut entraîner Ferdinand à devenir un combattant d’arène digne de ce nom. Ce dernier accepte de devenir son ami mais refuse l’entraînement. Il retrouve Valiente, Bones et Guapo qui ont grandi, faisant la connaissance d’Angus, originaire d’Écosse, et de Maquina, issu du génie génétique, qui tous continuent de le voir comme un lâche. Le taureau rencontre aussi un trio de hérissons voleurs à qui il laisse sa nourriture en gage d’amitié.

Peu de temps après, le Premier, matador de renommée internationale, s’installe à la ferme pour y choisir le dernier taureau à tuer de sa carrière mais le troupeau ne l’impressionne guère à première vue. Il accepte cependant de rester un peu pour approfondir son opinion. Guapo, qui s’est évanoui comme à son habitude en présence d’un matador, est envoyé à l’abattoir, croyant partir pour l’arène. Les autres taureaux comprennent que ce sera leur sort s’ils ne sont pas choisis. Ferdinand a su gagner la confiance du groupe, sauf de Valiente, et demande à Lupe de l’aider à s’évader. Mais la seule voie passe par la maison. Ferdinand s’y introduit. Sur le point de sortir, il voit sur un mur les cornes et les photos des taureaux morts aux arènes, dont son père. Il comprend que dans l’arène, le taureau n’a aucune chance de gagner et que la mort est la seule issue du combat. Ne voulant pas laisser les autres derrière lui, il renonce à partir. Valiente ne le croit pas et le traitant de lâche à nouveau, force Ferdinand à l’affronter dans l’arène. Ce dernier brise alors accidentellement une corne à Valiente qui est immédiatement envoyé à l’abattoir alors que le Premier, impressionné par la force tranquille de Ferdinand, le choisit.

Publié dans Cinéma, Jeunesse
vignette primes a venir
vignette week end tv
© 2004-2022 Les coulisses de la télévision - Jean-Marc VERDREL