“Dans les secrets de l’exposition Napoléon”, mardi 13 avril sur France 2 avec Stéphane Bern

Mis en ligne par dimanche 11 avril 2021 1814
“Dans les secrets de l’exposition Napoléon”, mardi 13 avril sur France 2 avec Stéphane Bern

Mardi 13 avril à 23:05 sur France 2, Stéphae Bern vous propose une immersion “Dans les secrets de l’exposition Napoléon”.

Après Laissez-vous guider : Sur les pas de Napoléon, la soirée se poursuit. En avant-première, Stéphane Bern et ses invités vous offrent un aperçu de la future exposition Napoléon à la Grande Halle de La Villette !

Conservés depuis deux cents ans et pour la première fois réunis sur 2 000 mètres carrés, les pièces rares, les objets précieux et intimes de ce personnage historique, à la fois admiré et controversé, vous permettront de découvrir les multiples facettes de l’homme, qu’elles soient lumineuses ou sombres... Lors de cette soirée, des reportages sur l’histoire de ces objets emblématiques viendront ponctuer la visite. De somptueux vêtements de cour de Napoléon et de l’amour de sa vie, l’impératrice Joséphine de Beauharnais, des armes de luxe, des pièces d’orfèvrerie, le modeste char funèbre utilisé pour ses obsèques à Sainte-Hélène, sans oublier les nombreux tableaux et sculptures réalisés par les plus grands artistes de l’époque, comme David, Gros ou Gérard...

Le chapeau de l’Empereur porté lors de la bataille de Marengo, simple en apparence, ressemblant à un chapeau fatigué, n’avait pas été choisi au hasard ! Paraître simple était une stratégie de communication politique pour être plus proche de son peuple. Les chapeaux de Napoléon passionnent au point que l’un d’entre eux fut vendu aux enchères à un Coréen plus de 1 800 000 euros. L’Empereur en commanda plus de deux cents dans sa vie, dix-neuf seulement sont aujourd’hui reconnus comme authentiques.

La berline du mariage de Napoléon et Marie-Louise est l’un des plus éblouissants carrosses de l’histoire de France. Il faisait partie d’un cortège de 40 berlines luxueuses et de 244 chevaux. Ce mariage fut un événement national organisé en un temps record : seulement trois mois, car Napoléon a toujours été un homme pressé.

Le lit de la première chambre de Napoléon à Fontainebleau. «  Quand je veux dormir je ferme tous mes tiroirs et me voilà livré au sommeil  », lançait l’Empereur, qui fait partie de ce que l’on appelle les « courts dormeurs ». Seulement 6 % de la population française est dotée de cette capacité de pouvoir se contenter de moins de quatre heures de sommeil par nuit. L’Empereur possédait aussi une exceptionnelle facilité à s’endormir, même la veille des batailles les plus célèbres !

Publié dans Divertissements
vignette primes a venir
vignette week end tv