Surendettement : soirée spéciale le 11 novembre sur TF1 présentée par Harry Roselmack

Mis en ligne par mercredi 23 octobre 2019 1848
Surendettement : soirée spéciale le 11 novembre sur TF1 présentée par Harry Roselmack

Lundi 11 novembre, TF1 proposera aux téléspectateurs une soirée en deux parties présentée par Harry Roselmack qui consacrée au combat mené par des femmes face au surendettement. La soirée débutera par une fiction : “Itineraire d'une maman braqueuse” avec Cécile REBBOAH et se poursuivra avec un documentaire inédit “Surendettement : le combat des femmes”.

21:05 “Itineraire d'une maman braqueuse”

Quand Laura quitte son compagnon qui la trompe, elle veut offrir à ses deux fils le meilleur, une vie plus belle que la sienne. Laura aspire à un bonheur simple : un cocon douillet et un boulot qui lui permette de payer les factures et de temps en temps, un repas de fête. Mais pour s’offrir tout cela, Laura s’endette, et bientôt, elle vit à crédit.

Elle a beau se battre, trouver un deuxième travail, ça ne suffit pas. Harcelée par ses créanciers, dépossédée de tout y compris de sa dignité, Laura ne voit plus qu’un seul moyen de s’en sortir…

23:05 “Surendettement : le combat des femmes”

Comment une mère de famille en est-elle arrivée à commettre un braquage et à comparaître devant la justice ? Il y a 10 ans, la vie de Rose Vicari a basculé. Alors qu'elle était criblée de dettes, étranglée par les crédits à la consommation, cette Marseillaise a imaginé, pour s'en sortir, une solution extrême : le braquage à main armée d’un commerce à côté de chez elle.

Interpellée puis jugée, elle n’écope finalement que d’un an de prison avec sursis mais son histoire passionne alors les médias et jette une lumière crue sur ces femmes prises dans le piège du surendettement. Comme l’explique son avocat, « Rose Vicari a mis en lumière la catégorie des travailleurs pauvres. Braver la loi, venir braquer cette marchande de journaux, c'était le seul moyen que quelqu'un s'intéresse vraiment à elle, c'était venir crier à l'aide. La justice a compris le caractère presque social de ce geste. »

Comme elle, près de 200 000 Français se retrouvent chaque année en situation de surendettement, et en majorité, ce sont des femmes. Souvent des mères célibataires, particulièrement fragiles financièrement.

Au tribunal de Melun, en région parisienne, nous avons obtenu l’autorisation exceptionnelle de filmer les audiences de surendettement. Parmi la dizaine de femmes qui se présentent chaque mois à la barre, Catherine a longtemps vécu une vie confortable mais a plongé après son divorce. Elle n'imaginait pas devoir un jour pousser la porte d'associations pour se nourrir, ni devoir monter un dossier de surendettement. Hasna, elle, est aide-soignante et mère de deux garçons. Victime d’un mari défaillant, elle se retrouve aujourd’hui à devoir assumer seule des dettes qu’ils avaient contractées à deux. Impossible avec son petit salaire. Elle vient de constituer un dossier, avec l'espoir que la justice efface la totalité de ses dettes. Hasna et Catherine pourront-elles repartir à zéro et tourner la page ? Durant plusieurs mois, Marion Baillot et Pauline Liétar ont suivi ces femmes qui luttent pour sortir de cette spirale infernale.

Publié dans Documentaires