“Nos Terres Inconnues” : cap sur sur l'île d'Ouessant avec Nicole Ferroni le 7 avril sur France 2

Mis en ligne par mardi 17 mars 2020 2478
“Nos Terres Inconnues” : cap sur sur l'île d'Ouessant  avec Nicole Ferroni le 7 avril sur France 2

Pour ce troisième rendez-vous de “Nos Terres Inconnues”, diffusé mardi 7 avril à 21:05 sur France 2, Raphaël de Casabianca embarque l’humoriste et chroniqueuse radio Nicole Ferroni dans un voyage à l’extrême ouest de la Bretagne, sur les îles de la mer d’Iroise.

Au large du Finistère, à Ouessant, 800 personnes vivent à l’année, isolées du continent, au cœur d’une nature rugueuse, souvent dangereuse. Ici la mer et le vent façonnent les paysages…et le caractère de ses habitants. Ils forment une communauté soudée, consciente de son interdépendance. Nicole Ferroni et Raphaël de Casabianca sont accueillis par des passionnés amoureux de leur bout du monde, qui se racontent, et leur font découvrir leurs univers, leurs doutes et leurs espoirs.

« A l’extrême ouest de la Bretagne, là où finit la terre, les îles du Finistère sont parmi les plus sauvages de notre littoral. Ma destination est l’île d’Ouessant, un monde vraiment à part : ici, la mer règne en maître, et façonne les destins de ses habitants.  Qui sont les familles qui y vivent à l’année ? Et au-delà de la carte postale, quels sont leurs secrets pour vivre au cœur d’une nature rugueuse, imprévisible, et souvent dangereuse ? »

C'est par ces mots que Raphaël de Casabianca ouvre le troisième opus de Nos terres inconnues. Après les Cévennes, et le Queyras cet automne, l'animateur – globe-trotteur part à la découverte de la mer d’Iroise. Dans cette Bretagne de caractère, il va notamment explorer Ouessant, située à une vingtaine de kilomètres du continent. A peine 800 personnes y vivent à l’année, et forment une communauté de passionnés, viscéralement attachés à leur vie insulaire. Isolés du continent, ils tissent un quotidien soudé, dans un lien étroit avec la nature.

Pour l’accompagner dans cette nouvelle aventure, Raphaël de Casabianca embarque à ses côtés l’humoriste et chroniqueuse radio Nicole Ferroni. Une personnalité attachante et un esprit libre qui bouscule chaque semaine les politiques dans la matinale de France Inter. Certaines de ses vidéos sont vues sur internet par plus de 9 millions de français.

Attachée à sa Méditerranée natale, Nicole Ferroni vit à l’année à Aubagne, et ne connaît pas encore les humeurs tempétueuses de l’Atlantique.

En breton, " Penn Ar Bed" signifie le bout de la terre. C’est aussi le nom du bateau que Raphaël et Nicole empruntent pour se rendre à Ouessant, à l’extrême ouest de la France. La dernière terre… avant l’Amérique ! Avec huit kilomètres de long sur quatre kilomètres de large, elle est la plus grande des îles finistérienne. C’est aussi la seule marquée par la présence de hautes falaises. Une nature brute où la mer, omniprésente, règne en maître. Où le vent et les embruns façonnent les paysages de l’île… et le caractère de ses habitants.

Nicole Ferroni et Raphaël de Casabianca se lancent ensemble à la découverte de ces territoires chargés d’embruns. Ils sont accueillis par des hommes et des femmes amoureux de leur bout du monde, attachés à transmettre leur terroir.

Ils donnent ainsi la parole à ces passionnés, qui vivent à l’année en mer d’Iroise : Timothée l’instituteur de l’unique école de l’île, et sa compagne Inès, une enfant du pays revenue vivre au côté des siens. Ses parents, Véronique et Tif, et sa sœur Rose, prêts à tout pour préserver leur "Caillou". Ingrid, la plombière ; Emilie, la professeure de breton ; Ludovic et Malo, les sauveteurs, anges gardiens de ces mers capricieuses ; et enfin, Amélie et Etienne, gardiens en solitaire de l’île voisine, Quéménès.

Des visages comme autant de facettes de la Bretagne, des personnalités marquantes qui accueillent Nicole et Raphaël dans leur univers. Elles se racontent et leur font découvrir leurs quotidiens, leurs espoirs et leurs doutes.

Dernière modification le mardi, 17 mars 2020 20:29
Publié dans Documentaires