« Le mystère Cléopâtre, la dernière reine d'Egypte », jeudi 4 mars sur France 5 dans “Science Grand Format”

Mis en ligne par mardi 2 mars 2021 1459
« Le mystère Cléopâtre, la dernière reine d'Egypte », jeudi 4 mars sur France 5 dans “Science Grand Format”

De nouvelles fouilles archéologiques dévoilent peu à peu le visage de Cléopâtre. A découvrir dès 20:50 dans “Science Grand Format” jeudi 4 mars sur France 5.

Cléopâtre est très certainement la plus célèbre des pharaons. C’est une véritable icône, une star de l’Antiquité et la découverte de son tombeau représenterait un événement archéologique sans précédent. Mais qui était la femme derrière la légende ?

De nouvelles preuves archéologiques vont peut-être nous étonner. Des textes arabes jamais été étudiés et de nouvelles fouilles dévoilent peu à peu le visage de cette souveraine. Dernier pharaon de la dynastie des Ptolémée, elle est sans nul doute une femme très intelligente et polyglotte, fine stratège et habile politicienne. Elle parvient à restaurer la grandeur de l’Egypte pourtant sous domination romaine.

A quelques kilomètres de la cité mythique d’Alexandrie, le site de Taposiris Magna fait l’objet de toutes les attentions. Dans ce temple gréco-égyptien, l’archéologue dominicaine Kathleen Martinez est sur la piste du tombeau de Cléopâtre. C’est là que la scientifique a trouvé des indices importants dans un temple de la déesse Isis à laquelle Cléopâtre était identifiée. Encore plus édifiant : des pièces de monnaies frappées du portrait de Cléopâtre ont été retrouvées sur place et elle s’apprête à ouvrir 2 tombeaux qui permettront peut-être de lever le voile sur cette quête incessante : où se trouve l’ultime demeure de Cléopâtre, la dernière reine d’Egypte ?

France 5 rediffusera ensuite le document « La princesse oubliée de la Vallée des Rois ».

Au cœur de la Vallée des Rois, une équipe d’archéologues suisse a fait une découverte exceptionnelle : la tombe KV 64, qui a miraculeusement échappé aux pilleurs depuis l'époque des pharaons il y a 3 000 ans. A première vue, la chambre ne contient qu'un sarcophage, qui ne paraît pas à sa place dans cette tombe. Mais sous ces gravats, les archéologues découvrent les restes d'un deuxième corps, qui correspond cette fois à la date de la tombe. La momie n'est plus enveloppée de bandelettes et la dépouille est désarticulée. Une tombe, deux corps séparés par cinq siècles d'histoire. Le mystère est complet.

Les archéologues reconstituent la chronologie des événements. Une femme de la noblesse d'environ 40 ans a été inhumée dans ce tombeau sous la 18e dynastie, au début du Nouvel Empire. Mais sa tombe a été profanée peu de temps après.

On a longtemps cru que la Vallée des Rois avait été abandonnée après le Nouvel Empire, mais elle n'a en fait jamais cessé de servir. Cinq siècles après, une seconde momie a été inhumée dans cette même sépulture. Les archéologues découvrent que cette momie parfaitement préservée est celle d’une autre femme, chanteuse d'Amon et fille de prêtre, appartenant à la nouvelle élite du clergé, qui s'arrogeait le droit d'inhumer les leurs dans la Vallée des Rois. La tombe KV 64 a donc été recyclée, pour servir une seconde fois.

Cette découverte singulière montre que la Vallée des Rois n'a pas livré tous ses secrets.

Publié dans Documentaires
vignette primes a venir
vignette week end tv