« Florent Pagny, la voix nue », vendredi 12 mars sur France 3

Mis en ligne par mercredi 10 mars 2021 1617
Les Victoires de la Musique 2020 Les Victoires de la Musique 2020 © Gilles Gustine / FTV

A voir ou à revoir sur France 3 vendredi 12 mars à 23:20, le documentaire « Florent Pagny, la voix nue » écrit par Didier Varrod et Nicolas Maupied, réalisé par Nicolas Maupied, en collaboration avec Virginie Parrot.

Avec 15 millions de disques vendus, plus de vingt albums, Florent Pagny compte parmi les personnalités préférées des Français et incarne à lui seul un pan entier de la chanson française. Sa "liberté de penser", source de tant d'ennuis, s'est muée en force qui fait aujourd'hui de lui un modèle de libre-arbitre et de "savoir chanter".

Florent Pagny ne fait rien comme tout le monde. Il publie un nouvel album qui n'était pas prévu, le fruit inattendu d'une volonté et d'un concours de circonstances.

Au départ, l'histoire est celle d'un film documentaire où il est question de raconter la vie de Florent Pagny en chansons. Pour fêter aussi en 2018 ses trente années de carrière. Trente ans de la vie d'un artiste qui a su traverser le meilleur comme le pire avec philosophie.

Pour décrypter la popularité de cet artiste hors-norme, Didier Varrod et Nicolas Maupied adoptent un parti pris original : celui de parcourir la vie de l'artiste à travers une immersion dans le patrimoine de la chanson française.

A partir d'archives télévisuelles et de reprises acoustiques de grands morceaux de notre répertoire interprétés par Florent Pagny accompagné d'Alain Lanty, Florent Pagny va raconter sa vie d'homme en chansons, en retraversant une carrière, intimement liée à l'histoire de la chanson, la bande originale de sa vie.

Nous découvrirons un conteur sans pareil, tout à tour ému ou émerveillé, capable de faire preuve de distance et d'une juste humilité pour parler de sa trajectoire de vie.

De l'enfance bourguignonne qui révèle un talent précoce, à la Patagonie en passant par la traversée du désert et l'expérience d'un artiste accompli jouant en battle avec le patron Johnny Hallyday devant la France entière, c'est un Pagny finalement méconnu qui se révèle : un chanteur franc, sincère et résolu, populaire au meilleur sens du terme.

Une vingtaine de tubes et chansons plus confidentielles de Florent Pagny rythment ce portrait intimiste : "N'importe quoi", "Presse qui roule", "Là où je t'emmènerai", "Caruso", "Et un jour une femme"...

À celles-ci répondent les reprises accompagnées au piano de grandes chansons du répertoire français.  "Il faut tourner la page" de Claude Nougaro, "20 ans" de Léo Ferré, "Un homme, une femme" de Pierre Barouh, "Le Mal de vivre" de Barbara, "Quand j'serai K.O" d'Alain Souchon, "Mistral Gagnant" de Renaud, "Ma solitude" de Georges Moustaki, "Des gens formidables" de Francis Cabrel.

vignette primes a venir
vignette week end tv