« Dessine-moi un visage », mardi 15 juin sur France 5 dans “Le monde en face”

Mis en ligne par samedi 29 mai 2021 3348
« Dessine-moi un visage », mardi 15 juin sur France 5 dans “Le monde en face”

A découvrir mardi 15 juin à 20:50 sur France 5, le document « Dessine-moi un visage » qui raconte l’histoire de Clara, Ninon, Gabriel et Thomas, quatre enfants aux visages différents.

Atteints de maladies rares ou victimes d’accident, tous témoignent de leur capacité extraordinaire à se dépasser pour vivre comme les autres. Opérés, ré-opérés, leurs vies sont jalonnées par les allers-retours dans le service de chirurgie maxillo-faciale de l’hôpital Necker à Paris. A chaque nouvelle opération, ils doivent se réapproprier leur nouveau visage.

L’hôpital leur fait mal et paradoxalement ils s’y sentent à l’abri. Un espace familier, hors du temps, où ils ont appris à faire confiance à l’ensemble du personnel soignant et à devenir "patients". Ici, on ne les juge pas. Ils sont regardés comme des enfants, tout simplement. A l’extérieur de l’hôpital, ils sont dévisagés. Ces enfants aux visages différents se racontent sans filtre, et nous livrent leur combat, droit dans les yeux.

Gabriel a 6 ans. Atteint d’un naevus sur le visage, une grosse tâche noire et velue, il supporte, depuis ses premiers mois, la douleur des greffes à répétition. Lassé de subir les regards insistants, il prend conscience du long chemin qu’il lui reste à parcourir pour avoir un visage presque comme les autres.

Clara a 12 ans et vit en Normandie dans une famille nombreuse. Brûlée au visage, défigurée, elle vit une scolarité très difficile. Aux côtés de son éducateur et du personnel hospitalier, elle apprend à ne plus avoir peur du regard des autres.

Ninon a 11 ans, complexée par les stigmates du syndrome de Goldenhar, elle cache une partie de son visage derrière ses cheveux. Aujourd’hui, elle veut changer le regard des autres et décide de révéler son long parcours de reconstruction à sa classe de cinquième.

Thomas a 20 ans. Son visage est déformé par le syndrome Franceschetti ou Treacher Collins. Lui aussi est passé par le service de Necker. Mais il a décidé d’arrêter très tôt la chirurgie réparatrice et de s’accepter comme il est.

Un film de Maud Vazquez, coréalisé par Caroline Darroquy.

vignette primes a venir
vignette week end tv