“Science grand format” : programmation spéciale jeudi 10 juin sur France 5 pour la journée mondiale de l'océan

Mis en ligne par mardi 8 juin 2021 628
“Science grand format” : programmation spéciale jeudi 10 juin sur France 5 pour la journée mondiale de l'océan

Jeudi 10 juin, à l'occasion de la journée mondiale de l'océan, France 5 proposera une programmation spéciale dans “Science grand format”.

20:50 Planète bleue : un seul océan

Tous les océans du globe n’en forment qu’un seul, immense. Des eaux tropicales aux eaux du Pôle Nord, cet épisode de la série documentaire "Planète bleue" nous emmène à la rencontre de nombreuses espèces comme le grand dauphin, les orques ou le morse. On y découvre les ententes entre baleines tueuses et dauphins, ou encore le poisson Napoléon, dont les plus gros spécimens femelles changent de sexe et se transforment en mâles en quelques mois ! Près du cercle polaire arctique, en proie au changement climatique, une mère morse se bat pour la survie de son petit, et tente de trouver un bloc de glace pour qu’il s’y repose.

"Planète bleue : un seul océan" perce les secrets de la faune et de la flore océaniques, qui restent largement méconnus. Avec les progrès de la science, il est désormais possible d'enregistrer des phénomènes sous-marins nouveaux, d'accéder à des endroits inexplorés et de partir à la découverte des merveilles de la planète bleue… A travers des images inédites et à couper le souffle, ce documentaire nous fait pénétrer dans un monde inaccessible, et nous fait découvrir des espèces étonnantes et des phénomènes insoupçonnés pour le plaisir des yeux.

21:40 Héros des océans

L'océanographe américaine Sylvia Earle, pionnière des sciences de la mer, a dédié sa vie à la sauvegarde des océans. Aujourd’hui, de nombreuses initiatives positives permettent de protéger les écosystèmes marins. Sylvia Earle parcourt ainsi la planète à la rencontre de scientifiques engagés sur le terrain.

Grâce aux avancées technologiques ces défenseurs des océans explorent les fonds marins à des profondeurs de plus en plus grandes. Ils peuvent ainsi mieux connaître les espèces sous-marines et donc mieux les protéger. Dans les eaux de la Grande Barrière de corail, des biologistes installent des pépinières de coraux pour sauver ces joyaux des océans. En Antarctique, un bio-acousticien a pu identifier l’origine de la pollution sonore qui cause la disparition de nombreux animaux marins. Mais le but du voyage de Sylvia Earle, de l’Australie à la Patagonie en passant par la Polynésie ou les Seychelles, c’est aussi de transmettre aux nouvelles générations ce message de protection des océans.

Publié dans Documentaires
vignette primes a venir
vignette week end tv