Philippe Gildas est décédé cette nuit des suites d'un cancer, il avait 82 ans

Mis en ligne par dimanche 28 octobre 2018 840
Philippe Gildas est décédé cette nuit des suites d'un cancer, il avait 82 ans

Le journaliste et animateur Philippe Gildas, grande voix d'Europe 1 et présentateur de “Nulle part ailleurs” sur CANAL+ est décédé cette nuit des suites d'un cancer. Annonce faite à l'AFP par Antoine de Caunes.

Après une carrière à la radio et à la télévision, il est notamment connu pour avoir été de 1987 à 1997 l’animateur vedette de l'émission Nulle part ailleurs sur CANAL+. Il est également le fondateur de la chaîne de télévision Vivolta.

Canal+ et l'aventure Nulle part ailleurs

En 1985, Philippe Gildas rejoint la première chaîne commerciale française CANAL+, un an après son lancement. Il crée et produit le Top 50, présenté par Marc Toesca, et présente l'émission en plateau Direct Gildas, programmée à la mi-journée de 1985 à 1987.

En 1987, il se voit proposer par le directeur des programmes de CANAL+, Alain de Greef, de présenter une nouvelle émission, Nulle part ailleurs, où il accompagne les invités au travers des sketches et des délires humoristiques d'une joyeuse troupe, dont les membres les plus éminents sont Les Nuls, puis avec celui qui devient le véritable numéro deux de l'émission, Antoine de Caunes (à l'origine, formant le groupe « PAKG », lancé sur la station RFM et composé de Peter Stuart, Karl Zéro et Gilles Verlant). En plus de son rôle d’intervieweur et d'animateur dans l'émission, Gildas joue le rôle de « tête de Turc » d'Antoine de Caunes, notamment dans la séquence de fin d'émission ou de Caunes interprète des personnages loufoques (avec des textes de Laurent Chalumeau et Albert Algoud).

En parallèle, il crée sa propre société de production, Ellipse, qui produit la série des Aventures de Tintin en dessin animé pour la télévision. Il fait également quelques apparitions au cinéma.

En 1996, on lui signifie qu'il peut prendre sa retraite, mais il refuse, estimant que la vie est plus longue aujourd'hui, et surtout, qu'il a encore des choses à dire. En 1997, il quitte Nulle part ailleurs après dix années passées à la présentation, mais reste employé par le groupe CANAL+.

En 1997, il remplace Michel Field, parti sur TF1, et anime Le Grand Forum, émission hebdomadaire de débats sur l'actualité et la politique diffusée le samedi midi. À la rentrée de , il anime la tranche de midi avec l'émission Un autre journal. La quotidienne a droit à deux saisons, avec Anne Depetrini. Elle est renommée Nulle part ailleurs midi (NPA midi) pour la saison 2000-2001.

En septembre 2001, il anime une dernière émission entre 12 h 40 et 13 h 45, en compagnie de la psychiatre Fabienne Kraemer, intitulée Gildas et Vous, une émission de témoignages. Peu regardée, l'émission est supprimée en décembre 2001, ce qui marque la fin de la présence de Philippe Gildas sur l'antenne de CANAL+.

De Canal+ à Vivolta

En , dans un contexte social et financier complexe, CANAL+ nomme Philippe Gildas président de la chaîne d'information I-Télévision, fonction qu'il occupe jusqu'à l'arrivée de Xavier Couture à la tête du groupe audiovisuel, un an plus tard.

Par la suite, il se consacre à la production et la présentation d'émissions sur certaines chaînes éditées par Canalsat, telles que Chacun son monde sur la chaîne Voyage, puis, à partir de 2004, Vous prendrez bien un peu de recul sur Paris Première et, à partir de 2005, Vive la télé, toujours sur Paris Première, consacrée aux archives marquantes de la télévision française.

Le , il lance la chaîne de télévision Vivolta qui s'adresse prioritairement aux « seniors » (génération du baby-boom), c'est-à-dire les personnes de 45-65 ans.

Il présente la quotidienne, Gildas & Co, en compagnie de Jérôme Bonaldi, Laure Michel, Annette Burgdorf et de Vincent Ferniot jusqu'en janvier 2009. Jusqu'en mai 2009, il présente avec Sarah Doraghi une émission de débat hebdomadaire, intitulée Ne nous fâchons pas. Il présente ensuite, toujours avec Sarah Doraghi et en compagnie de Jérôme Bonaldi et de Peggy Olmi, une émission hebdomadaire intitulée, Alors… heureux ?

À l'origine, la chaîne devait s'appeler « Vista », Philippe Gildas étant dépositaire de cette marque commerciale depuis l'automne 2003. Il dépose plainte contre l'entreprise Microsoft lorsque celle-ci lance son système d'exploitation Windows Vista pour violation du droit des marques et afin d'obtenir des dommages et intérêts contre le préjudice subi. La plainte n'est pas conduite à son terme, en raison d'un accord à l'amiable avec la société américaine.

Philippe Gildas est marié en secondes noces le 4 août 1990 à Mme Maryse Matuchet (Maryse Gildas, ancienne animatrice de radio sur Europe 1). Il a trois enfants de son premier mariage, Gildas, Hervé, Christophe.

Après une hospitalisation de plusieurs semaines à Paris, Philippe Gildas meurt d'un cancer le à l'âge de 82 ans.

Source : Wikipedia

© 2018 Les coulisses de la télévision - Jean-Marc VERDREL