“13h15, le samedi” : migrants dans l'agriculture bio & virée à Saint-Tropez ce 6 juillet sur France 2

Mis en ligne par jeudi 4 juillet 2019 750
“13h15, le samedi” : migrants dans l'agriculture bio & virée à Saint-Tropez ce 6 juillet sur France 2

A découvrir ce 6 juillet dans “13h15, le samedi” sur France 2, deux reportages : « Le champ des possibles » de Mallory Ahounou, David Geoffrion, Edouard Mounier, Fanny Martino et « Saint-Tropez » de Florence Helleux, Jean-Baptiste Jacquet, Patrice Brugère et Smain Belhadj.

Le champ des possibles

Abdelrhem, 31 ans, est soudanais. Mogos, 38 ans, vient d’Erythrée. Comme de nombreux demandeurs d’asile, ils se sont retrouvés dans des villes et y sont restés pour des raisons administratives. Mais ils n’y ont pourtant pas trouvé d’activité correspondant à leurs compétences. Et s'ils tentaient leur chance à la campagne, comme maraîchers ?

Une idée rendue possible grâce à la collaboration de deux associations, à la suite d'un constat ; chaque année, la demande de produits bio augmente de 20% mais la production ne suit pas, avec comme principal obstacle, le manque de main d’œuvre qualifiée.
43 000 personnes ont obtenu l’asile en France en 2017. Pourquoi ne pas faire appel à certaines d'entre elles ? D'après le groupe SOS, qui gère des centres d’accueil des migrants à travers toute la France, 10% de leurs hôtes se disent agriculteurs ou ont déjà eu une expérience agricole…

C'est ainsi qu'est née cette expérimentation : un programme de compagnonnage, pour offrir à des personnes réfugiées une place dans notre société, tout en préparant la transition écologique. La formation a été ouverte cette année à une dizaine de réfugiés, accueillis pour être formés dans des fermes partenaires à travers toute la France. Abdelrhem et Mogos en faisaient partie. Pendant près de six mois, le magazine 13h15 a suivi leurs progrès, leurs difficultés, mais aussi leurs espoirs.

Saint-Tropez

C'est un village typique du sud de la France qui, chaque été, attire tous les regards. Saint-Tropez est devenu mondialement célèbre grâce au cinéma, et notamment à Brigitte Bardot, attachée à ce lieu mythique et à sa maison La Madrague.

Pour les jet-setters, Saint-Tropez est aujourd'hui encore l’endroit où il faut être vu. Mais les grandes stars et les milliardaires préfèrent de leur côté rester plus discrets, souvent à l'écart de la foule derrière les hauts murs des villas tropéziennes.

Du pompiste qui approvisionne les yachts au curé de la paroisse, 13h15 le samedi est allé à la rencontre des habitants du Saint-Trop' authentique…