“Reportages découverte” : « Ma grotte, mon trésor », dimanche 11 août sur TF1

Mis en ligne par samedi 10 août 2019 1229
“Reportages découverte” : « Ma grotte, mon trésor », dimanche 11 août sur TF1

Quelques centaines de Français passent la plupart de leur temps…sous terre, dans leur grotte. Que ce soit pour l’explorer, l’exploiter, la faire découvrir, l’entretenir, l’étudier ou même y habiter, tous ont en commun l’amour du monde souterrain. Bien loin d’avoir choisi ce mode de vie pour vivre reclus, leur grotte, leur cave d’affinage ou leur habitat troglodytique est l’occasion pour eux de s’ouvrir aux autres, de faire des rencontres. Leur objectif : partager leur passion avec le plus grand nombre.

A Villars, en Dordogne, l’exploitation de la grotte préhistorique est une affaire de famille depuis 4 générations. Hubert, le patriarche veut aujourd'hui préparer sa petite-fille Mélina à lui succéder : « Pour moi, cette grotte vaut tous les trésors du monde… C'est mon père qui l’a aménagée, il l'a ouverte au public en 59. C'est la saga familiale, mon père me l'a transmise, moi je l'ai transmise à ma fille… J'espère que mes petits enfants reprendront le flambeau également. ». Pour l'instant, Mélina doit faire ses preuves comme guide. La grotte ornée attire chaque année près de 60 000 personnes. Elle est devenue un objet d'étude scientifique unique au monde. Dominique Genty, paléo-climatologue au CNRS, vient chaque mois depuis 20 ans relever des mesures sur le climat. Les stalactites de la grotte de Villars renferment une mémoire millénaire des climats le plus anciens.

Dans le Maine-et-Loire, à Doué-la-Fontaine, Karine, Christophe et leurs deux enfants ont élu domicile dans un ensemble troglodytique exceptionnel autrefois laissé à l'abandon. Cette année, ils mettent la touche finale à 17 années de chantier en aménageant une chambre d'hôte de luxe. Karine ne changerait pour rien au monde son mode de vie : « Quand j'arrive chez moi, je laisse le monde du dessus là-haut et je vais dans mon univers… Je descends à 7 mètres sous terre et quand j'arrive en bas, je déconnecte complètement. »

À Chamonix, c'est une autre histoire familiale. Depuis 1946, la famille Claret creuse de père en fils une grotte de glace… sous le glacier ! Un travail de titan renouvelé chaque année à cause de la fonte inexorable du glacier : « Nous, on creuse une grotte chaque année parce que le glacier avance et nous détruit la grotte, c'est un éternel recommencement mais il y a pas de fin. Si : le jour où il n’y aura plus de glace… ». En attendant, à chaque printemps c’est la même chose…il faut gratter, creuse pour aller toujours plus loin mais les risques d’éboulements sont permanents.

Enfin en Savoie, Éric Mainbourg, jeune affineur de fromages, s’est installé dans un ancien tunnel qui servait de lieu de stockage d'explosifs après-guerre. L'humidité naturelle et la température constante du lieu sont idéales pour affiner ses fromages. Après des débuts difficiles, il a réussi son pari et a même décroché plusieurs médailles du Concours agricole. Aujourd'hui, fort de son succès il a comme projet d'aménager un nouveau lieu tout aussi atypique, un abri anti-aérien à l'abandon : « L'enjeu est énorme, il va y avoir des travaux conséquents, il y a de la maçonnerie, il y a des réseaux électriques, des réseaux d'eau, il y a des étagères à acheter sur mesure, voilà il va falloir faire un prêt, c'est pas acté, c'est pas donné. »

Un “Reportages découverte” à revoir sur TF1 ce dimanche 11 août à 14:45.