“Reportages découverte” : «Travail en famille, pour le meilleur et pour le pire… », samedi 14 décembre sur TF1

Mis en ligne par vendredi 13 décembre 2019 1263
“Reportages découverte” : «Travail en famille, pour le meilleur et pour le pire… », samedi 14 décembre sur TF1

Travailler en famille, c'est souvent un rêve. Celui de partager avec les gens que l'on aime et auxquels on fait le plus confiance la passionnante aventure de l'entreprise. Mais cela signifie aussi traverser ensemble les hauts et les bas de la vie professionnelle...et cela peut donner lieu à des scènes…croustillantes.

François, qui est à la tête d'une exploitation agricole en Normandie, peut compter depuis toujours sur sa fille de 19 ans pour lui prêter main forte. "Les vaches c'est une chose sacrée. La moindre erreur ça ne pardonne pas. Lucie, il n'y a pas de souci. Quand j'ai quelque chose le soir, je lui demande de faire la traite, elle me la fait toute seule. J'ai autant confiance dans elle que dans moi ", explique fièrement François. Il ne reste plus qu'une étape à la jeune lycéenne avant de pouvoir définitivement rejoindre la ferme : obtenir son bac agricole à la fin de l'année. Mais l'examen réserve des surprises au père et à la fille.

Avec Cindy et Benoît, le chemin est un peu plus sinueux... Ce couple d'artistes trentenaires parcourt la France depuis une dizaine d'années pour proposer des spectacles musicaux. Mais avec trois jeunes enfants à la maison, ils ont eu envie de se poser. Ils ont donc décidé d'ouvrir leur propre cabaret chez eux, à Château-Gontier. "Le concept rêvé c'est de faire comme un Moulin rouge en Mayenne, avec un orchestre. Et surtout, on voulait se sédentariser, on en a marre de faire la route tout le temps, ce n'est plus de notre âge!", résume Cindy. Mais créer de toutes pièces un spectacle dans un bâtiment vide et en mois de 6 semaines…c’est forcément un pari risqué.

Chez les soeurs Ably, passer du temps ensemble, c'est une seconde nature. Elle sont six et partagent une même passion pour la chine. "On a toujours fait ça avec notre mère depuis qu'on est toutes petites... Elle nous a toujours trimballées dans les foires à tout, c'était le divertissement du dimanche matin", se rappelle Angèle. De cette passion commune, elles ont fait un petit business de revente et de recyclage de vieux vêtements. Mais Madeleine, l'aînée, a décidé de s'émanciper en créant sa propre marque de vêtements. Pourtant, elle va vite se rendre compte que l'aide de ses cinq soeurs reste indispensable...

Pour la famille Barba enfin, l'esprit de famille aussi est essentiel. C'est même lui qui structure l'entreprise familiale. Depuis cinq générations, ils vendent du poisson à Béziers. Mais le vent du changement souffle sur la boutique... Bernard, le fils de Lucien, le patriarche, veut lancer une nouveauté : le sushi. On se rend compte qu'à la vente au détail, les gens nous demandent beaucoup de poisson pour faire des carpaccios, des tartares, des sushis eux-mêmes à la maison. "Plus ça va, plus ils aiment le poisson cru. Donc, à un moment donné, pourquoi nous on les ferait pas ?", constate-t-il. Mais il lui faudra d'abord convaincre son père, ce qui est loin d'être gagné...

Un “Reportages découverte” à voir ou à revoir samedi 14 décembre sur TF1.