“Grands Reportages” : « De Venise à Rio et Dunkerque, l'univers fou du Carnaval », samedi 22 février sur TF1

Mis en ligne par jeudi 20 février 2020 1336
“Grands Reportages” : « De Venise à Rio et Dunkerque, l'univers fou du Carnaval  », samedi 22 février sur TF1

Tous les ans au mois de Février, les carnavals sèment la fête dans les villes du monde entier. Parmi les plus célèbres : l’exubérante Rio, l’intrigante Venise et la délirante Dunkerque… Ces trois villes ont en commun d’attirer des millions de visiteurs pour un carnaval mondialement connu. Mais attention, chacun a ses habitués, ses codes et ses coutumes… Plongée dans l’univers fascinant des passionnés de carnaval dans “Grands Reportages” samedi 22 février à 13:30 sur TF1.

C’est sans aucun doute le carnaval le plus grandiose, le plus célèbre, et le plus perfectionniste aussi…Rio. Sur le Sambodrome, les meilleures écoles de samba du pays s’affrontent sur des rythmes endiablés. Danseurs, musiciens, couturiers, techniciens… tous jouent leur réputation. Et dans les rues, la fête ne s’arrête jamais, dans un décor paradisiaque s’enchainent les défilés populaires et les airs de samba sauvages. Davina est professeure de danse en banlieue parisienne, « la samba, c’est ma drogue ». Cet hiver, elle défilera sur un Char avec 30 de ses élèves, pour la première fois : « On n’a vraiment pas le droit à l’erreur ». Fabien, jeune maçon nantais, tentera, lui, d’intégrer la fanfare d’une des plus grandes écoles de Rio pour défiler comme joueur de percussions. « Le rêve d’un vie ».

Venise : le plus féérique des carnavals, des centaines de milliers d’amoureux de costumes d’époque se retrouvent chaque hiver dans l’atmosphère magique de la Sérénissime pour partager leur passion. Au milieu des gondoles et de la mythique Place Saint-Marc, chacun se cache derrière son masque, pour devenir, l’espace d’une journée, une autre personne dans une autre époque. Thierry et Catherine, deux quinquagénaires fidèles au rendez-vous depuis 18 ans, fabriquent eux-mêmes leurs costumes plusieurs mois auparavant. Cette année, ils affronteront des participants venus du monde entier au concours du plus beau costume.

Pour finir, Dunkerque : certainement le plus déjanté des carnavals. Dans cette fière ville du nord, les dunkerquois perpétuent chaque hiver une tradition bien enracinée : la bande, une fanfare autour de laquelle les carnavaleux chantent et dansent durant des heures. Bals populaires, convivialité à tous les coins de rue, déguisements farfelus et hymnes paillards : le carnaval de Dunkerque a ce pouvoir unique d’éradiquer les différences pendant trois mois de fête intense. Christophe, militaire à la retraite, est l’un de ses plus anciens adeptes : « Le carnaval c’est un exutoire, on va enfin se défouler, enlever le stress de la vie quotidienne et vivre à 100% cette frénésie ». A 60 ans, il va devoir mener la dernière bande du carnaval et des centaines de carnavaleux dans les rues de la ville.

Nous embarquerons pour plusieurs jours de fêtes, de parades et de concours : celui du plus beau costume, de la plus grande fanfare ou du plus beau char, aux côtés de ces français fous de carnaval.