“Reportages découverte” : « Camelots : les rois de la tchatche », dimanche 27 septembre sur TF1

Mis en ligne par vendredi 25 septembre 2020 807
“Reportages découverte” : « Camelots : les rois de la tchatche », dimanche 27 septembre sur TF1

Avec leur “tchache” et leur bagout, ils ont la capacité de vous vendre le produit dont vous n’aviez pas besoin. Ce sont les vedettes incontournables de ces deux mois de vacances. On les appelle camelots, bonimenteurs, démonstrateurs, ou encore vendeurs à la criée. Ils sont plus de 30 000 en France. L'hiver, ils écument les foires. L'été, les marchés des stations balnéaires deviennent leurs nouveaux terrains de jeux. Car c’est à cette période qu’ils réalisent généralement le plus gros de leur chiffre d’affaire. Qu’ils soient rodés depuis des années ou qu’ils entament leur première saison, qu’ils soient sur la plage ou les marchés ils ont en commun le sens du spectacle mais surtout du commerce. “Reportages découverte” a passé un été avec ces vendeurs pas comme les autres.

Pour Marion et Steve, couple de camelots avertis, l’été est l’occasion de doubler leur chiffre d’affaire. Chaque année, ils emmènent leurs deux enfants passer la saison dans un camping à côté de Royan. “Les gens partent en vacances, les gens sont contents et c’est là où on peut travailler avec le plus d’amplitude possible. On fait deux fois plus de marchés on doit travailler deux fois plus alors on doit gagner deux fois plus d’argent normalement si tout va bien.” Steve n’est pas tout à fait serein car il lance un nouveau produit. Une jupe réversible avec laquelle il espère bien faire le carton de l’été. Mais tout ne va pas se passer comme prévu.

Gueven, lui a 20 ans et c’est loin des marchés qu’il va tenter pour la première fois de vendre. Ce grand timide s’essaye à la vente de beignets sur la plage. Il espère s’offrir la voiture de ses rêves à la rentrée. “Je n’aime pas trop crier comme tout le monde, j’aimerais trouver un truc à moi un peu original qui peut me ramener des clients potentiels.” En plus de sa timidité il va devoir faire face à la concurrence. Sur le sable du Sud, la guerre du beignet fait rage et un évènement imprévu risque de le mettre au chômage.

Enfin, il y a Tony, le Monsieur Loyal des démonstrateurs. Casseroles, coupe-légumes, parapluies, hachoirs, poêles, en 35 ans de carrière, il a tout vendu. Mais la saison des foires a été très mauvaise. Alors pour la première fois depuis ses débuts il va sacrifier ses vacances d’été et reprendre la route. Direction les marchés du Sud où il compte déballer six fois par semaine. Pour se refaire, il va déployer toutes ses ruses de bonimenteur. “Ils aiment bien les cadeaux les gens, ça attire le client et quand il y a des cadeaux ils achètent !” Un personnage haut en couleur.