“Reportages découverte” : « Viager, mode d'emploi », samedi16 janvier sur TF1

Mis en ligne par jeudi 14 janvier 2021 1196
“Reportages découverte” : « Viager, mode d'emploi », samedi16 janvier sur TF1

Vendre ou acheter en viager, une pratique encore taboue, car pour certains cela revient à parier sur la mort de quelqu'un. Avec environ 5000 transactions par an, il représente moins de 1% des ventes immobilières. Pourtant, face au vieillissement de la population, aux retraites qui diminuent et au prix de l'immobilier qui flambe, le viager pourrait bien être une solution d'avenir. Ils sont acheteurs, vendeurs ou agents immobiliers et se sont décidés à sauter le pas. Là où certains se rêvent propriétaire, d'autres veulent simplement profiter de la vie et s'offrir une nouvelle jeunesse. Pendant plus d’un an, de la France à Madagascar, “Reportages découverte” a suivi des hommes et des femmes pour qui le viager est avant tout un pari sur la vie.

A Orléans, Nicolas s'apprête à changer définitivement de vie. A 49 ans, ce courtier en assurances se lance un nouveau défi : ouvrir sa première agence spécialisée en viager. Pour y parvenir, il devra d’abord réussir sa formation et surtout se faire connaître. Armé de son bagout et de son éternel sourire, Nicolas remuera ciel et terre pour atteindre son but. « Là on est vraiment les seuls, tous les autres font de l’immobilier et nous on fait du viager. C’est à moi d’être bon et d’occuper toute la place ! ». Nous le suivrons dans ses premiers pas d’agent immobilier, entre joie et galères…

Près de Lille, Danièle 81 ans et Solange 89 ans, viennent tout juste de se décider à vendre leur maison adorée en viager. Entre leurs chiens, leurs chats, leurs poissons rouges et leurs canaris, leur petite retraite ne suffit plus à nourrir leur ménagerie. Les deux sœurs misent énormément sur cette vente qui leur permettrait de finir leurs jours chez elles, confortablement et d’assurer l'avenir de leurs animaux. « Ça permettra de pouvoir s’offrir des choses différentes, aller en ville, s’acheter quelque chose sans dire non, je le ferai le mois prochain ». Mais cette maison qui les a vu naître et grandir tapera-t-elle dans l’œil d'un acquéreur ?

A 72 ans, on peut dire que Gilbert est un retraité plein d’énergie. Quand il n’est pas à la pêche sur son bateau, il joue de la basse dans son groupe de Rock. « Je suis actif, je pense que l’on a le temps de se reposer, il parait que l’on a l’éternité… ». Mais cet ancien agent immobilier est surtout un grand voyageur. Il y a 20 ans, il est tombé amoureux de Madagascar et depuis, dès qu’il le peut, il part se ressourcer à Diego Suarez, une baie paradisiaque à la pointe Nord du pays. Mais Gilbert en a assez des allers-retours, il rêve de construire une villa avec piscine dans ce petit coin de paradis et d’y vivre 6 mois de l’année. Pour cela, il s’est décidé à vendre sa maison dans le sud de la France en viager occupé. Alors ce fringuant septuagénaire réalisera-t-il le rêve de sa vie ?

Cyrille, lui, n’en est pas à son premier viager. Ce responsable financier en a déjà acheté deux à Paris. Alors que Jeanne Calment est la bête noire de tout acheteur en viager, de son côté il a plutôt été chanceux… Un an après sa première acquisition, la propriétaire décède. Depuis, Cyrille a rénové son appartement et y habite avec sa femme et son fils. Quant à son deuxième bien, il vient tout juste de le récupérer, suite au décès de son occupante. L’emplacement est idéal, juste en face des Buttes Chaumont, Cyrille compte le léguer en héritage à son fils, mais en attendant, il a prévu de le mettre en location. Et l’investisseur ne compte pas s’arrêter là, pour son 3ème achat, cela fait plusieurs mois qu’il surfe sur Internet à la recherche de la bonne affaire. « Si on pouvait maîtriser le cours de sa vie ce serait génial, mais ce n’est pas le cas aujourd’hui, donc on fait confiance au destin et on verra bien ». Alors trouvera-t-il la perle rare ?

Entre émotion, espoir et déception, laissez-vous happer par ces aventures humaines, bien loin des clichés qui entourent le viager.

Dernière modification le jeudi, 14 janvier 2021 08:41