“Des racines et des ailes” : immersion au cœur de Notre-Dame de Paris mercredi sur France 3 (vidéo)

Mis en ligne par lundi 11 novembre 2019 1129
“Des racines et des ailes” : immersion au cœur de Notre-Dame de Paris mercredi sur France 3 (vidéo)

Mercredi 13 novembre à 21:05 sur France 3, Carole Gaessler proposera soir une immersion inédite au cœur de Notre-Dame de Paris, merveille de l’architecture gothique, ravagée par un terrible incendie en avril dernier.

Les équipe du magazine “Des racines & des ailes” avaient accompagné ceux qui se battent pour sauvegarder cette cathédrale durant deux ans. Depuis le sinistre, artisans, architectes et experts mènent tous les travaux urgents de sécurisation, et s’apprêtent à affronter une étape nouvelle : le démontage périlleux de l’échafaudage. Sept mois après l’incendie, comment se porte le monument ? Comment œuvrer à sa renaissance ?

« Le chantier du siècle »

Le 15 avril 2019, Notre-Dame de Paris, édifiée au XIIe siècle, est en proie aux flammes. Les pompiers parviennent à la sauver, mais les dégâts sont colossaux.

Aujourd’hui, l’accès à la cathédrale est strictement interdit. À titre exceptionnel, nous avons accompagné Philippe Villeneuve, l’architecte en chef des Monuments historiques en charge des travaux, lors d’une visite d’inspection. Il est le seul, avec son équipe d’experts et d’artisans triés sur le volet, à pouvoir se déplacer à l’intérieur de la nef meurtrie.
Les voûtes sont éventrées, un amas de poutres calcinées est encore étalé sur le sol. Nous découvrons avec lui l’étendue des dégâts et l’état de la cathédrale.

En 2017, nous avions suivi Philippe Villeneuve dans la charpente et dans la flèche, qui devaient être restaurées. Une visite privilégiée, qui permet de redécouvrir ces chefs-d’œuvre, aujourd’hui disparus dans les flammes. Comment la charpente sera-t-elle reconstruite ? Plusieurs matériaux sont envisagés : le bois, bien sûr, mais aussi le béton. La charpente en béton de la cathédrale de Reims offre un exemple spectaculaire.

Contre toute attente, les vitraux et les statues les plus précieuses sont quasi intacts. Début 2019, nous avions filmé la dépose des statues de la flèche de Notre-Dame. Elles ont échappé à l’incendie. Nous les retrouvons dans un atelier de Périgueux, où elles doivent être restaurées. Le coq de la flèche de Notre-Dame, rescapé du feu, y est également conservé.

En 2018, nous avions également vécu un moment d’exception dans la cathédrale : l’organiste Olivier Latry y jouait la Toccata et Fugue de Bach, seul, en pleine nuit. Il nous faisait alors part de son émerveillement. L’orgue de Notre-Dame a survécu au sinistre. Mais il devra être entièrement restauré.

« Notre-Dame du monde »

Le soir du 15 avril, l’incendie de Notre-Dame crée une vague d’émotion dans le monde entier. Un pays est particulièrement sous le choc : les Etats Unis. Depuis le XXe siècle, nombre d’Américains vouent une véritable passion à cette cathédrale. Ils en sont devenus les premiers mécènes, à l’étranger.

Paris, automne 2018. Les travaux de restauration de la flèche doivent débuter. Pourtant, l’argent manque. Depuis des mois, André Finot, responsable du mécénat, cherche à collecter des fonds. Ce matin-là, il reçoit une famille venue de Virginie : les Collins. Passionnés d’art et fascinés par Notre-Dame, ils souhaitent contribuer à sa restauration. André Finot leur réserve une visite personnalisée, à la découverte des lieux insolites et des plus belles vues sur la cathédrale.

Quelques semaines plus tard, dans les rues de New York. André Finot et Michel Picaud, créateur de la Fondation Friends of Notre-Dame, sont en mission. Grâce à la prestigieuse maison de vente Christie’s, ils ont accès à quelques-unes des plus grandes fortunes de la ville. Ils n’ont que 12 minutes pour les convaincre : Notre-Dame a besoin de leur soutien financier. Ils récolteront ainsi plus de deux millions de dollars de promesses de dons.

Au lendemain de l’incendie, André Finot est l’un des premiers à pouvoir accéder aux portes de Notre-Dame, afin d’évaluer les ravages à l’intérieur de la cathédrale. Nous partageons avec lui le choc de cette découverte et déjà son envie de repartir, pour financer le sauvetage de ce chef-d’œuvre.

Outre Atlantique, un homme se bat à ses côtés pour récolter des fonds. Stephen Murray est professeur d’histoire dans la prestigieuse université Columbia, et spécialiste des cathédrales gothiques françaises. Il nous emmène dans la plus grande cathédrale du monde, Saint John The divine, au nord de Manhattan. Avec lui, nous découvrons combien l’influence de Notre-Dame est partout présente, depuis les structures de pierres jusqu’aux détails d’ornementation.

« Une flèche pour Saint-Denis »

Au nord de Paris, un chantier historique se prépare : la reconstruction de la flèche médiévale de la basilique Saint-Denis. Les travaux devraient durer une dizaine d’années.

Jacques Moulin, architecte en chef des Monuments historiques, nous guide dans ce monument d’exception et nous explique pourquoi ce chantier pourrait être un laboratoire pour la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Pour financer les travaux, à Saint-Denis, l’association Suivez la Flèche a eu l’idée d’un chantier pédagogique : des jeunes seront formés, sur place, aux métiers de la taille de pierre, la ferronnerie, la charpente….

Pour la première fois, Des racines & des ailes recrée en 3D cette flèche de 86 mètres de haut qui redonnera à la basilique sa place dans l’histoire de l’architecture médiévale.