"C dans l'air" mardi 13 février 2024 : les invités reçus sur France 5 par Axel de Tarlé

Mis en ligne par Jean-Marc VERDREL mardi 13 février 2024 729
"C dans l'air" mardi 13 février 2024 : les invités reçus sur France 5 par Axel de Tarlé

Axel de Tarlé vous donne rendez-vous ce mardi 13 février 2024 à 17:30 sur France 5 pour un nouveau numéro de “C dans l'air”. Voici le thème de l'émission et les invités qui seront reçus.

17:30 L'invité de "C dans l'air"

Axel de Tarlé reçoit chaque jour en direct une personnalité qui fait l'actualité. Hommes et femmes politiques, écrivains, philosophes, scientifiques ou l'économistes : 10 minutes de dialogue pour donner un éclairage en prise directe avec l'information du jour.

Ce mardi 13 février 2024, Axel de Tarlé recevra : Dr. Frédéric Saldmann, auteur de « Votre avenir sur ordonnance ».

En 2022, des chercheurs américains ont apporté la preuve que manger moins permet de vivre plus vieux en bonne santé. Pour cela, ils ont suivi 200 sujets pendant deux ans, en leur proposant de réduire leurs portions habituelles de manière à baisser de 14 % seulement leurs apports alimentaires par rapport à un groupe témoin. Ils ont alors eu la surprise de constater que cette restriction calorique légère avait un impact visible au niveau du système de défense immunitaire.

L’excès de sel est associé à de nombreuses maladies, dont l’hypertension artérielle, qui touche en France 17 millions de personnes. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la quantité de sel à ne pas dépasser chaque jour est de 5 grammes.

Le Dr. Frédéric Saldmann reviendra sur les bénéfices multiples apportés par le jeûne séquentiel, l’exercice physique et l’hygiène cérébrale.

17:45 "C dans l'air"

Alex de Tarlé décryptera en direct l'actualité en compagnie de quatre experts. En fin d'émission, ils répondent aux questions des téléspectateurs.

Les experts invités :

Général Dominique Trinquand, ancien chef de la mission militaire française auprès de l’ONU.

Alexandra Schwartzbrod, directrice adjointe de la rédaction de Libération.

Agnès Levallois, spécialiste du Moyen Orient et vice-présidente de l’IREMMO, Institut de Recherche et d’Études Méditerranée Moyen-Orient.

David Rigoulet-Roze, politologue, chercheur associé à l’IRIS, rédacteur en chef de la revue Orients stratégiques.

Le thème de l'émission : Gaza : jusqu'où veut aller Israël ?

Face à la situation humanitaire catastrophique de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, nouvelle cible des frappes israéliennes, les mises en garde internationales se multiplient mais Benjamin Netanyahu semble déterminé à lancer une offensive terrestre sur cette ville, devenue un gigantesque campement surpeuplé où sont réfugiés, selon l'ONU, 1,4 million de Palestiniens, soit un Gazaoui sur deux. Des hommes, des femmes et des enfants ayant fui la guerre qui fait rage entre Israël et le Hamas depuis les massacres du 7 octobre.

Les États-Unis ont mis en garde l’État hébreu contre la tragédie possible à Rafah et Joe Biden s’est longuement entretenu dimanche avec Benyamin Netanyahou. En vain. Dans la nuit des raids israéliens ont eu lieu sur Rafah, destinés à couvrir une opération spéciale qui a fait une centaine de morts selon le Hamas et libéré deux otages Israélo-Argentins enlevés le 7 octobre. Un argument pour Benyamin Nétanyahu qui malgré l’inquiétude croissante de la communauté internationale, a récemment ordonné à son armée de préparer une offensive sur Rafah et déclaré lundi que "seule la poursuite de la pression militaire" jusqu’à la "victoire" permettrait de libérer "tous les otages". 129 otages seraient encore dans la bande de Gaza, dont 29 seraient morts, selon l’armée israélienne.

Craignant un afflux massif de réfugiés et ses éventuelles conséquences, l'Égypte a déployé, au cours des deux dernières semaines, une quarantaine de chars et de véhicules blindés de transport de troupes dans le nord-est du Sinaï et menace de suspendre les accords de Camp David, pierre angulaire de la stabilité régionale depuis près d'un demi-siècle, si des troupes israéliennes sont envoyées à Rafah.

En Europe, le ton monte également. Alors que l’ONU vient d’indiquer qu’elle ne s’associera pas à "un déplacement forcé de population" à Rafah, le chef de la diplomatie européenne s’est interrogé ce mardi : "Ils vont évacuer" les Palestiniens. "Où ? Sur la Lune ?". Joseph Borrell a par ailleurs livré un plaidoyer pour l’arrêt de la vente d’armes à l’armée israélienne. "C’est un peu contradictoire de dire : "trop de gens sont tués", "s’il vous plaît faites attention" "s’il vous plaît n’en tuez pas trop". Arrêtez de parler s’il vous plaît et faites quelque chose !" a-t-il lancé alors que hier les États-Unis ont de nouveau exclu l’idée de restreindre leurs livraisons d’armes et de munitions à Israël.

Parallèlement, la France a annoncé ce mardi avoir adopté des sanctions à l’encontre de « colons israéliens extrémistes qui se sont rendus coupables de violences contre des civils palestiniens" en Cisjordanie. "À ce titre, 28 individus sont visés par une interdiction administrative du territoire français", a informé le Quai d’Orsay dans un communiqué. également indiqué travailler avec ses partenaires européens pour appeler à des sanctions européennes "à l’encontre de ces colons violents", rappelant que la colonisation – illégale en droit international – est "incompatible avec la création d’un État palestinien viable, qui est la seule solution pour qu’Israéliens et Palestiniens puissent vivre, côte à côte, en paix et en sécurité".

Dans ce contexte extrêmement tendu, une délégation israélienne se rend ce mardi au Caire pour de nouveaux pourparlers avec des responsables américains, qataris et égyptiens sur un accord de trêve dans la bande de Gaza portant notamment sur la libération d'otages israéliens par le Hamas.

Le sujet vous questionne ?

Posez votre question par SMS au 41 555 (du lundi au samedi de 15h30 à 19h00 | 0,05 € / SMS), sur Twitter avec le hashtag #cdanslair.

Dernière modification le mardi, 13 février 2024 16:40
mail

L'actualité TV Newsletter
Pour ne rien louper...
Chaque semaine, recevez en avant-première une sélection de programmes qui seront bientôt diffusés à la TV.

vignette primes a venir
vignette week end tv