“Laëtitia” : la mini-série sur l'affaire Laëtitia Perrais à voir sur France 2 dès le 21 septembre

Mis en ligne par lundi 7 septembre 2020 1486
“Laëtitia” : la mini-série sur l'affaire Laëtitia Perrais à voir sur France 2 dès le 21 septembre

Lundi 21 septembre à 21:05, France 2 diffusera les trois premiers épisodes de la mini-série “Laëtitia” qui seront suivis d'une soirée continue animée par Julian Bugier.

Adaptée de l’enquête d’Ivan Jablonka, Laëtitia ou la fin des hommes (Éditions du Seuil), prix Médicis et Prix littéraire du Monde en 2016, la mini-série Laëtitia (6 x 45 minutes), réalisée par Jean-Xavier de Lestrade, revient sur une tragédie qui, loin d’être un simple fait divers, a bouleversé les Français et mis en lumière à la fois les fragilités liées à l’adolescence et les ressorts souvent invisibles d’une violence ordinaire.

L'histoire en quelques lignes...

Dans la nuit du 18 au 19 janvier 2011, à La Bernerie-en-Retz, non loin de Pornic, une jeune fille de 18 ans, Laëtitia, est victime d'un terrible meurtre. Sur le thème de « l'Ange et le Monstre », la presse donne aussitôt à l'affaire un retentissement spectaculaire. Le public se passionne et transforme la victime en icône.

Ce fait divers « trahit » le monde dans lequel il se produit. C'est aussi un portrait détaillé de la France du début du XXIe siècle.

« L'affaire Laëtitia » ne montre pas seulement la sauvagerie de la mort de la jeune fille, il évoque aussi une violence ordinaire, quotidienne, presque invisible.

La diffusion sur France 2 de cette œuvre constitue un temps fort de la rentrée de France Télévisions.

L'objectif de France Télévisions est de créer une nouvelle fois, en étroite liaison avec le tissu associatif et les acteurs de la société civile concernés, un écho autour de questions de société impliquant les jeunes au moment charnière entre la fin de l’adolescence et le début de l’âge adulte : la prise de risque et la mise en danger, la notion et l’appréhension des limites alors que l’on est encore fragile et vulnérable, les premières expériences sexuelles et la question du consentement, le rapport à l’alcool et à la drogue…

La série sera aussi l’occasion de revenir sur la condition parfois catastrophique des enfants placés mais aussi sur les questions de la maltraitance infantile et les violences faites aux femmes.

Au regard du contenu de la fiction et des questions que cette affaire continue à soulever, Julian Bugier prolongera en plateau la seconde soirée, entouré de plusieurs invités et experts.

Plus généralement, pour donner encore plus d’impact à cette nouvelle mobilisation citoyenne de France Télévisions, les magazines et rendez-vous d’information du groupe accompagneront cette programmation, au travers d’une diversité d’angles et éclairages éditoriaux : émissions spéciales en rapport avec les thèmes de la fiction, chroniques, reportages, invités…

Les réseaux sociaux de France Télévisions seront également mobilisés.

A noter que la mini-série sera disponible dans son intégralité sur France.tv dès le vendredi 18 septembre à 06:00.

Dernière modification le lundi, 07 septembre 2020 19:28
Publié dans Séries, Primes à venir