« L'amour sous algorithme » : document “Infrarouge”, mercredi 19 janvier sur France 2

Mis en ligne par lundi 17 janvier 2022 1397
« L'amour sous algorithme » : document “Infrarouge”, mercredi 19 janvier sur France 2

Mercredi 19 janvier à 23:00, France 2 diffusera dans la case documentaire “Infrarouge” le film « L'amour sous algorithme » réalisé par un film de Jérôme Clément-Wilz.

« L'amour sous algorithme » est une exploration de l’impact des technologies sur nos vies intimes. Librement adapté du livre éponyme de Judith Duportail, il raconte une rencontre banale du XXIe siècle, un rendez-vous donné un matin par Judith elle-même à un homme.

Présentation du film

À l'issue d'une enquête de plusieurs mois sur le fonctionnement des applications de rencontre, leurs algorithmes et la façon dont ceux-ci peuvent reproduire des inégalités de genre, Judith Duportail avait été la première utilisatrice à récupérer l'intégralité des données personnelles collectées par l’application Tinder, au cours de quatre ans d'utilisation. Soit plus de huit cents pages de dialogues et d’actions de Judith sur l’application.

Ce documentaire se concentre sur le « Match 664 », le 664e « match » de Judith avec un homme sur cette application.
Le 22 février 2017 à 08.45, elle invite cet homme à venir chez elle. Le film commence alors que l’échange vient de se produire et s’achève au moment où Judith ouvre la porte de son appartement pour l’accueillir. Le temps qu’elle traverse le couloir pour aller lui ouvrir, nous plongeons dans un univers intérieur et fantasmé, celui de son intériorité, de ses doutes, espoirs et craintes, de ses questionnements sur ces technologies.

En parallèle, des spécialistes analysent les données de cette rencontre, décryptent le fonctionnement des algorithmes, les biais de genre qu'ils renforcent et leur impact sur nos vies amoureuses et sociales : Guillaume Chaslot, algorithmicien, Marie Bergström, sociologue, Thu Trinh-Bouvier, Albertine Meunier et Sylvie Tissot, ingénieures, Ana Lutzky, journaliste data, Clémentine Lalande, PDG d'une application de rencontre, et Isabelle Collet, informaticienne et professeure à l'université de Genève.

L'amour sous algorithme nous donne, ainsi, à comprendre ce que ce type d’interaction, brève et unique, nous dit des amours contemporaines.

Note d'intention du réalisateur

« Lorsque je me suis attelé avec Judith à l'adaptation de son livre L'amour sous algorithme, peu de films documentaires avaient donné corps au monde “virtuel”.
Ce nouveau monde est abstrait, alors il a fallu le rendre tangible : c'est pourquoi nous rentrons dans l'intimité d'une rencontre réelle, scrutée pour le film par des scientifiques.

Ce nouveau monde est un labyrinthe, et nous n'avons pas de lampe de poche.
J'ai voulu mettre en scène une plongée dans “la matrice”, montrer ce que ce monde inconnu peut avoir de fascinant et d'effrayant. Travailler la bande-son avec Rone, maître de la musique électronique, et filmer dans l'architecture futuriste de Niemeyer, m'ont permis de donner corps à l'inconscient algorithmique.

Ce film parle de détermination, technologique certes, mais également sociologique ou psychologique. Ainsi, plus qu'uniquement scientifique, ce documentaire est existentiel : sommes-nous libres de nos actions ? Une rencontre est-elle si unique, magique qu'on le pense ? »

Judith Duportail, journaliste, autrice de L’amour sous algorithme et coautrice du documentaire

« Un matin, j’ai voulu vivre l’expérience Tinder ultime, voir ce que ça faisait de “commander” une relation avec une personne comme on commande une pizza.
J’ai écrit à un homme, le 664e avec qui j’échangeais sur l’application : “Rapporte-moi un café et un orgasme.”
Sur le moment, je me suis dit que c’était ce que faisaient les femmes fatales, les femmes libérées !
Ce que démontre notre film, comme mon livre auparavant, c’est que ce fantasme n’est pas le mien, il m’a été dicté par les applications de rencontre. À travers les analyses proposées, ma réflexion sur mon expérience et le témoignage d’autres utilisateurs de ces outils technologiques, nous démontrons combien ces applications façonnent nos imaginaires amoureux, affectifs et notre vision de ce qu’est être libre, moderne, fun. Ériger la consommation sexuelle sans attache comme la seule forme de liberté est un mensonge qui ne profite qu’à l’industrie de la rencontre. »

Après la diffusion du documentaire, Marie Drucker s'entretiendra avec Charles Pépin, philosophe et France Ortelli, autrice et réalisatrice.

Le livre de Judith Duportail L'amour sous algorithme est publié par les Éditions Goutte d'Or. Il est disponible aux éditions Le Livre de Poche.

La diffusion du documentaire inédit Infrarouge : L'amour sous algorithme sera précédée à 21:10 des deux premiers épisodes de la nouvelle série L'amour (presque) parfait.

Dernière modification le lundi, 17 janvier 2022 10:24
Publié dans Documentaires
vignette primes a venir
vignette week end tv