« Ben Laden : les routes du terrorisme » mardi 12 juillet sur ARTE (vidéo)

Mis en ligne par dimanche 10 juillet 2022 640
« Ben Laden : les routes du terrorisme » mardi 12 juillet sur ARTE (vidéo)

Du timide fils de milliardaire à l'icône du djihadisme mondialisé, ce documentaire diffusé mardi 12 juillet à 20:50 sur ARTE retrace le parcours du leader d'Al-Qaida à travers les témoignages saisissants de ceux qui l'ont côtoyé ou traqué.

Fils d'une Syrienne alaouite et d'un richissime entrepreneur saoudien, Oussama ben Laden grandit dans la banlieue aisée de Djeddah, sur la côte ouest du royaume wahhabite, où il engloutit des westerns et joue au football.

En 1967, l'année de ses 10 ans, il perd son père admiré dans un accident d'avion et assiste, révolté, à l'occupation de la Palestine par Israël à l'issue de la guerre des Six-Jours.

Proche de groupes islamistes dès l'adolescence, il adhère par la suite aux idées radicales du penseur palestinien Abdullah Azzam, son professeur d'université.

Après l'invasion soviétique de l'Afghanistan en 1979, Oussama ben Laden aide son mentor à monter, au Pakistan, le "bureau des services ", chargé de recruter, financer et entraîner des volontaires arabes.

À 26 ans, le collecteur de fonds change de dimension en franchissant la frontière pour combattre aux côtés des moudjahidine, puis en créant son propre camp d'entraînement en Afghanistan. Désormais considéré comme un héros à travers le monde musulman, il fonde en août 1987 Al-Qaida, qui appelle au djihad global.

Cinq ans plus tard, ayant rompu définitivement tout lien avec son pays natal, allié des États-Unis pendant la guerre du Golfe, il délocalise son organisation au Soudan. Jusqu'à ce que Khartoum, cédant aux pressions internationales, ne l'expulse du pays. Privé de ses biens et assoiffé de vengeance, Ben Laden se replie en Afghanistan.

Déterminé à mener une guerre totale contre les Américains, Oussama ben Laden brise l'interdit religieux relatif au suicide : il forme un groupe de kamikazes et met sur pied le camp spécial de Tora Bora, où des recrues triées sur le volet apprennent à fabriquer des bombes et des armes chimiques.

Après les attentats contre les ambassades américaines au Kenya et en Tanzanie, le 7 août 1998, suivis par l'attaque du destroyer USS Cole à Aden le 12 octobre 2000, Ben Laden est placé sur la liste des criminels les plus recherchés par le FBI. Il parviendra pourtant à frapper les États-Unis sur leur propre sol, lors d'une opération qui a changé la face du monde. En octobre 2001, un mois après le cataclysme du 11-Septembre et ses milliers de morts, les forces spéciales américaines débarquent en Afghanistan, mais perdent rapidement la trace du chef d'Al-Qaida.

Il faudra attendre mai 2011, soit près de dix ans, pour qu'Oussama ben Laden soit localisé au Pakistan et éliminé.

De l'intérieur

"La guerre change les gens et c'est ce qui est arrivé à Oussama", estime Khalid Batarfi, qui fut son ami d'enfance.

Sa voix se mêle ici à celles d'hommes et de femmes qui ont lutté aux côtés de Ben Laden ou tenté de percer les rouages d'Al-Qaida : journalistes d'investigation, anciens agents du FBI et de la CIA, mais aussi compagnons d'armes du chef djihadiste, du commandant moudjahidin qui l'a formé au combat à un expert en explosifs devenu espion du MI6, en passant par un haut responsable de l'organisation emprisonné neuf ans pour terrorisme.

Leurs précieux témoignages, entrecoupés d'images d'archives, éclairent de manière inédite la personnalité de Ben Laden et les moments de bascule qui ont orienté sa sanglante trajectoire.

Dernière modification le dimanche, 10 juillet 2022 11:43
Publié dans Documentaires
vignette primes a venir
vignette week end tv
© 2004-2022 Les coulisses de la télévision - Jean-Marc VERDREL