Touristes, opium et guérilla : bienvenue en Birmanie, ce soir dans “Enquête Exclusive” sur M6

Mis en ligne par dimanche 22 février 2015 4133
Touristes, opium et guérilla : bienvenue en Birmanie, ce soir dans “Enquête Exclusive” sur M6
C'est en Birmanie que nous attend ce soir Bernard de la Villardière à 23:00 sur M6 pour suivre un inédit du magazine “Enquête Exclusive” qui aura pour thème « Touristes, opium et guérilla : bienvenue en Birmanie ».

La Birmanie, longtemps l'une des dictatures militaires parmi les plus fermées au monde, ambitionne d'accueillir 5 millions de touristes en 2015 ! De nombreux Français découvrent aujourd'hui ses trésors d'architecture et ses paysages sublimes encore préservés. Pour autant, pas question pour les visiteurs de sortir d'un périmètre bien balisé : dans cette démocratie balbutiante, la réalité du pouvoir est toujours aux mains de l'armée.

Loin des circuits touristiques, le triangle d'or birman est la deuxième zone de production d'opium au monde, derrière l'Afghanistan. La culture du pavot est officieusement soutenue et protégée par l'armée. En Birmanie, les militaires ont fait main basse sur la plupart des grandes richesses, la plus emblématique : le rubis. Dans les mines de Mogok, les ouvriers travaillent encore comme au 19ème siècle, au péril de leur vie, pour extraire les pierres précieuses. Les bénéfices de l'opium et du rubis alimentent la corruption du pouvoir et les guérillas entre ethnies.

Surnommée « le pays des mille pagodes », en référence au bouddhisme pratiqué par 89 % de la population, la Birmanie est aujourd'hui en proie à une vague de violences sans précédent contre les musulmans. Les journalistes du magazine ont pu s'entretenir avec celui qui souffle sur les braises de l'islamophobie : Wirathu, un moine bouddhiste ultra-nationaliste, surnommé « le Hitler birman ». Wirathu a des milliers d'adorateurs ; il multiplie les prêches incendiaires et sème la haine sur son passage.