“Complément d’Enquête” : « Carlos Ghosn : attrape-moi si tu peux ! » ce soir sur France 2 (vidéo)

Mis en ligne par jeudi 16 janvier 2020 923
“Complément d’Enquête” : « Carlos Ghosn : attrape-moi si tu peux ! » ce soir sur France 2 (vidéo)

Ce jeudi 16 janvier à 22:50, Jacques Cardoze vous proposera de suivre sur France 2 un nouvel inédit du magazine “Complément d'enquête” qui reviendra cette semaine sur la spectaculaire évasion de l'ancien PDG de Renault-Nissan, Carlos Ghosn.

C’est le deuxième round d’un combat sans merci. Mis à terre par la justice japonaise, Carlos Ghosn contre-attaque dans une mise en scène parfaitement orchestrée. "J’étais otage au Japon !" a-t-il lancé d’un ton martial le 8 janvier 2020, lors de sa conférence de presse aux allures de règlement de comptes. L’ancien patron de l’alliance Renault-Nissan est-il victime d’un coup monté comme il le clame ? Les autorités japonaises sont-elles allées trop loin ?

Un an après "L’affaire Ghosn", "Complément d’enquête" raconte la suite de ce thriller planétaire. Comment l’homme en résidence surveillée à Tokyo depuis huit mois a-t-il réussi à duper les autorités ? Qui sont ses complices ? Réfugié au Liban parmi ses proches, Carlos Ghosn est aujourd’hui sous le coup de quatre inculpations, pour dissimulation de revenus et abus de confiance aggravée. Grâce à Nissan, il aurait aussi profité de somptueuses soirées au château de Versailles.

L’ex-tycoon de l’automobile se serait-il laisser gagner par l’ivresse des cimes ? Déjà en 2016, le PDG le mieux payé de France s’était "auto-augmenté". Salaire annuel à l’époque : près de 15 millions d’euros !

De ses jeunes années chez les jésuites à Beyrouth jusqu'à l’épopée japonaise, en passant par l’affaire des faux espions de Renault, amis d’enfance et ex-collaborateurs racontent le phénomène Ghosn. Patron visionnaire, sauveur de Nissan pour les uns, manager impitoyable, paranoïaque avec ses équipes pour les autres. Portrait d’un orgueilleux qui voulait conquérir le monde et se retrouve aujourd’hui dans la peau d’un paria.

 

Dernière modification le jeudi, 16 janvier 2020 11:19