« Ménopausées » document “Infrarouge”, mardi 19 mai sur France 2

Mis en ligne par dimanche 17 mai 2020 3109
« Ménopausées » document “Infrarouge”, mardi 19 mai sur France 2

A découvrir ce mardi 19 mai à 23:05 sur France 2 dans la case documentaire “Infratouge”, le film « Ménopausées » de Blandine Grosjean et Joëlle Oosterlinck.

Dans « Menopausées » sept femmes, entre 51 et 62 ans, d’origines et milieux sociaux divers racontent la traversée de leur ménopause. La solitude, la colère, la dépression ou le sentiment d’une nouvelle liberté. La sécheresse vaginale ou les bouffées de chaleur. L’envie de mourir et la soif d’aimer. Les traitements hormonaux ou les tisanes à la sauge. Elles brisent cette omerta qui règne dans la société française. Quelle star, quelle personnalité s’est un jour, en France, exprimé publiquement sur cette affaire ? La ménopause, elle, reste honteuse. « T’es plus une femme, t’es une vieille quoi » résume Fabienne.

La seule chose dont les femmes (et leurs proches) ont besoin c’est d’informations, de soutien, médical ou pas, de bienveillance. Mais elles ne trouvent bien souvent que le silence, la gène, la honte. Elles se sentent seules. Chaque année, des millions de femmes se sentent abandonnées à leur sort. Elles se reconnaitront dans ce film, et pour beaucoup comprendront mieux ce qui leur arrive ou leur est arrivé.

Mais ce film n’est pas seulement pour les femmes, il s’adresse également à leurs partenaires, leurs amis, leurs employeurs, qu’ils sachent, comprennent ce qui se passe à ce moment-là. Que la ménopause cesse d’être présentée comme la porte de l’amertume et de la mort. Ce film est aussi pour les filles et les femmes qui ne sont pas encore ménopausées, pour que la petite et menaçante musique change “ah ah, tu verras quand ça sera ton tour”…. Car les femmes qui témoignent dans ce film racontent aussi comment elles ont pris en main leur vie, leur sexualité et comment elles entendent bien « l’ouvrir haut et fort » et profiter de ces années de liberté et maturité.

Pour sortir des siècles de silence et d'humiliations qui ont entouré la ménopause, il fallait que les femmes s’expriment. Il fallait recueillir leurs expériences, les diffuser, et aussi, les croire….La ménopause n’est pas une maladie, ce n’est pas une tare. Avec un peu d’humour, de l’information et de la solidarité c’est une étape à traverser, la tête dans le congélateur s’il le faut. Mais fièrement.

Dernière modification le dimanche, 17 mai 2020 13:29