“Grands Reportages” : Les nouveaux camelots, samedi 24 août sur TF1

Mis en ligne par jeudi 22 août 2019 1075
“Grands Reportages” : Les nouveaux camelots, samedi 24 août sur TF1

Ils sont les stars des foires et des salons. On les appelle camelots, démonstrateurs ou bonimenteurs. Ils captivent les visiteurs, les font rire et les étonnent. Sur leurs stands, des objets insolites et qui peuvent sembler désuets... avant qu’ils ne vantent leurs mérites ! Car après une démonstration, le «balai sorcier», la «ceinture boa» ou le «chiffon bambou» deviennent des incontournables dans la panoplie de la ménagère !

Comment les camelots font-ils pour convaincre presque à tous les coups ? Ou trouvent-ils leurs objets toujours plus fous ? Que sont-ils prêts à sacrifier pour aller au bout de leurs rêves de grandeur ? Pendant plusieurs semaines une équipe de “Grands Reportages” a suivi certains d’entre eux dans des moments charnières de leurs vies…ils nous révèlent leurs secrets de camelots.

Mélissa a 31 ans. Elle est démonstratrice depuis l’âge de 15 ans. Elle a déjà fait le tour du métier et veut découvrir de nouveaux horizons. Elle ne veut plus participer aux traditionnelles foires et salons et cherche des lieux insolites pour vendre ses produits. Elle va participer pour la première fois à une foire de l’extrême en plein champs avant de partir de l’autre côté de l’atlantique aux Etats-Unis pour tenter de convertir les américains à un produit auquel elle croit beaucoup : « On n’a pas besoin d’un lieu fermé avec un stand pour vendre, on peut venir à New-York dans la rue et on rencontre le Monde ! Les States c’est le temple de la consommation »

Tom, lui n’a que 18 ans et s’il connait le métier depuis 5 ans, il se lance en indépendant cette année. Créer son entreprise, se faire un nom dans le milieu, un passage obligé pour lui qui a une si lourde hérédité : son père, Pat, est une star des Camelots depuis 30 ans.. Son sel détachant «Power Pat» est un «must have» des foires. C’est grâce à son père que Tom a eu le virus du camelot dès son plus jeune âge : « Quand j’ai vu sa démonstration, il faisait rire 50 personnes à la fois... Il arrivait à vendre je voyais qu’on arrivait à gagner sa vie avec ça en rigolant en fait. Alors je me suis dit : mais moi je veux faire ça en fait !»
Pour se démarquer, à peine son entreprise créée, Tom va investir toutes ses économies pour se payer un stand et de la marchandise sur une foire. Toujours bienveillant à l’égard de son fils, Pat va tout faire pour «coacher» son garçon et le mettre dans les meilleures conditions pour qu’il transforme l’essai.

Jean-Christophe, natif du Pas-de-Calais, est un démonstrateur/ entrepreneur depuis 25 ans. Comme chaque année il a 5 stands à la Foire de Paris, la plus grand foire d’Europe. Pour y faire un carton il doit résoudre une équation difficile : trouver le meilleur produit ET le meilleur démonstrateur pour le vendre.
Pour y arriver, il va former lui-même de futurs camelots. Car ils se font rares : « Je me retrouve dans une position que j'ai jamais trouvé en 25 ans, il n’y a plus de camelots du tout. Donc je me retrouve à la Foire de Paris avec des cases vides..»
JC va leur enseigner tous les «trucs» du métier. Le meilleur d’entre eux intégrera son équipe de camelots à la Foire de Paris.
Le petit nouveau aura alors une lourde tâche : vendre le nouveau produit qu’a inventé Jean-Christophe. Un système portatif de mise sous vide des vêtements, venu directement de Taiwan et qui n’a encore jamais été présenté sur aucune foire.

De leur côté, Oriana et Bruno se sont lancés dans le métier récemment et rêvent de découvrir la Foire de Paris. Anciennement aide-soignante et électricien, ils se sont lancés dans le métier il y a moins de 3 ans, après avoir découvert les vertus de la magnétothérapie ! Composés d’aimants, les bracelets qu’ils vendent sur les foires soulageraient la douleur, les bagues, elles seraient anti-ronflement...
Pour arriver à réunir le budget nécessaire pour participer à la Foire de Paris, le couple doit multiplier les petites foires tout en gérant leur vie de famille : ils ont 3 enfants !
Noah, 12 ans, Maëly 15 ans et Rudy 21 ans essayent d’être autonomes la plupart de l’année, mais ce n’est pas facile sans leurs parents. Et pour la mère de famille le départ en foire est toujours difficile : « Ils aiment aussi quand on est là donc pour eux c’est pas facile. Donc c’est ça le plus difficile je pense, c’est de se dire que finalement on les lâche quand on part comme ça..»

Un “Grands Reportages” à revoir ce samedi 24 août à 13:30 sur TF1.