“Reportages découverte” : « Ma part du château », dimanche 22 décembre sur TF1

Mis en ligne par samedi 21 décembre 2019 2770
“Reportages découverte” : « Ma part du château », dimanche 22 décembre sur TF1

A découvrir ce dimanche 22 décembre à 14:45 dans “Reportages découverte” sur TF1, le document « Ma part du château » réalisé par Antoine Laura.

Pour 50 euros, ils sont devenus châtelains. 25000 donateurs partout dans le monde ont contribué à racheter un château en ruine dans la Vienne pour le sauver.

Le château de la Mothe Chandeniers est aujourd’hui la plus grande copropriété au monde. Mais racheter un château c’est bien, le sauver c’est mieux. Abandonné depuis 85 ans, à la suite d’un incendie, le château menace aujourd’hui de s’effondrer. Alors l’équipe à l’origine de la collecte va se mobiliser, avec le soutien de dizaines de donateurs, pour sauver une vieille bâtisse pleine de charme qui menace à tout instant de s’effondrer.

Pendant un an, les équipes de “Reportages découverte” ont suivi l’aventure de ces apprentis châtelains venus de partout et de tous milieux sociaux. Ils vont apprendre à se connaître et à s‘unir pour défendre leur petit bout de rêve. Une aventure patrimoniale mais surtout humaine.

Pour Romain, cofondateur de Dartagnans, plateforme participative spécialisée dans la sauvegarde de patrimoine en péril, l’achat du château de la Mothe Chandeniers est un coup de maître. En deux mois et demi Dartagnans a récolté 3 fois plus que la somme espérée. Mais ce qui impressionne surtout Romain ce sont les 107 nationalités représentées. « Le château n’est pas classé à l’Unesco mais quelque part il fait partie du patrimoine de l’humanité » clame Romain avec entrain.

Mais cet argent n’est pas suffisant pour sauver le château. Il faut donc trouver d’autres façons de récolter de l’argent afin d’entreprendre les travaux d’urgence pour consolider les ruines. Pour cela Romain ne va pas compter ses efforts. Il va organiser des évènements comme ce « Noel des châtelains » afin de réunir 1000 coactionnaires dans le parc du château pour souder la communauté autour de ce désir de sauver le château. « La Mothe Chandeniers n’est pas simplement un achat de château, c’est aussi un projet qui est humain, qui est social ». Mais Romain doit composer avec une communauté de 25000 coactionnaires ça veut aussi dire être confronté à des oppositions.
Pour l’aider dans sa mission Romain peut compter sur Julien, désigné directeur du château. Julien a pour mission d’organiser des chantiers avec des donateurs bénévoles afin d’ouvrir au plus vite le parc aux visites payantes, histoire de commencer à collecter un peu d’argent. Mais les bénévoles vont-ils se mobiliser ? Julien saura-t-il les motiver ? « Si on fait des boulettes, avec la magie des réseaux sociaux, on va se faire recevoir » confie-t-il avec humour.

L’aventure du sauvetage du château de la Mothe Chandeniers repose en grande partie sur les bénévoles. Jean-Christophe est l’un d’eux.

Pour Jean Christophe tout a commencé par deux parts du château achetés sur internet. La suite c’est un coup de foudre. « Quand on a un enfant c’est le plus bel enfant du monde, là c’est le plus bel ancêtre du monde » s’exclame le nouveau châtelain qui consacre la plupart de ses week-end à participer aux chantiers bénévoles. Mais ce château ne fait pas que lui tourner la tête, il va aussi lui faire lui changer de vie « il faut être aussi fou que ce château » résume-t-il avec philosophie.

Autre personnage incontournable c’est Eliane, propriétaire d’une dépendance du château et d’une partie du parc. Eliane elle aussi va participer activement à sauver « sa belle voisine » comme elle aime la qualifier. Une passion vieille de 25 ans qu’elle va devoir apprendre à partager avec des milliers d’autres amoureux.

Pendant un an nous allons suivre les aventures de ces quatre personnalités qui vont tout faire pour sauver « les ruines les plus romantiques au monde » comme le dit Romain avec passion.