“Enquête Exclusive” : immersion dans l'enfer de la bande de Gaza, ce soir sur M6

Mis en ligne par dimanche 16 juin 2019 4402
“Enquête Exclusive” : immersion dans l'enfer de la bande de Gaza, ce soir sur M6

Ce dimanche 16 juin à 23:10, Bernard de la Villardière vous propose dans “Enquête Exclusive” sur M6 une immersion dans l'enfer de la bande de Gaza.

Bande de terre de 41 kilomètres de long, située au Proche Orient, sur la côte orientale de la mer Méditerranée, le territoire de Gaza est entouré par l'État d'Israël (nord, est et sud-est) et par l'Égypte (au sud-ouest). Deux millions de personnes y vivent coupés du monde depuis douze ans suite à un blocus qui empêche la majorité des habitants et des marchandises de circuler. Aux problèmes économiques s'ajoutent des tensions permanentes et plusieurs guerres successives avec Israël.

Conséquence : à Gaza, près de 50% des familles vivent sous le seuil de pauvreté et 70% d'entre-elles dépendent exclusivement de l'aide humanitaire. L'eau potable manque, l'électricité est limitée à quatre heures par jour et l'approvisionnement en produits alimentaires de première nécessité n'est pas régulièrement assuré.

Pendant plusieurs mois, Enquête Exclusive a suivi le quotidien de ces Gazaouis (habitants de Gaza) qui assurent ne plus « rien avoir à perdre ». Comme Ayman qui pointe du doigt le sort des habitants dans des chansons de rap qui détonnent à Gaza City. Dans l'espoir d'un futur prospère, le businessman Waël Selmey tente de construire des appartements de luxe malgré le blocus. Pendant ce temps, des femmes, comme Nabila, essayent de vivre normalement en fréquentant les salons de beauté. Mais la plupart des Gazaouis n'espèrent qu'une chose : quitter définitivement l'enclave palestinienne.

Enquête Exclusive a suivi le parcours du combattant de Saed, candidat à l'exil. Chaque jour, il patiente au terminal des bus de Rafah, à la frontière égyptienne, en quête d'un laissez-passer pour sortir de l'enfer de Gaza. Ramiz, lui, a choisi de de rester et de dénoncer la dictature du Hamas, au péril de sa vie. Nous décrypterons ainsi les discours mis en place par le mouvement islamiste Hamas, qui pousse de jeunes adolescents à braver les menaces de l'armée israélienne pour se transformer en martyrs de la cause palestinienne. Un sacrifice assumé par Ibrahim, père du jeune Yazan, tué lors des affrontements frontaliers et que nous avons rencontré lors des obsèques de son fils.

En exclusivité, Mahmoud Zahar, l'un des fondateurs du Hamas, le parti islamiste au pouvoir a répondu à nos questions. Et réaffirmé son message de haine contre Israël. Depuis plus de 30 ans, le Hamas prône la destruction de l'Etat hébreu. Il affiche sa force dans des démonstrations paramilitaires.